• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Un carnet électronique de vaccination à l'essai en Isère

La région expérimente en ce moment un nouveau type de carnet de vaccination pour remplacer celui que les patients oublient parfois. De quoi, par exemple, tracer plus facilement les vaccins déjà faits et alerter le patient pour les rappels. Un vrai plus, pour les professionnels de la santé.

Par Quentin Vasseur

Après la banque ou les impôts, ce n'était qu'une question de temps avant que la santé ne poursuive sa migration vers Internet. Puisqu'un adulte sur deux n'a pas de carnet de santé et que la sur-vaccination comme la sous-vaccination présentent des dangers, un système de carnet de vaccination électronique est testé dans la région.

On n'a pas envie de lui faire des vaccins dont elle n'a pas besoin


Le site internet de l'Union Régionale des Professionnels de Santé, permet d'inscrire les vaccins d'un patient dans un carnet virtuel pour mieux suivre le calendrier de ses rappels ou ses besoins... surtout quand celui-ci est perdu ou oublié lors de la consultation.

"Quand nous n'avons pas la connaissance de la réalité des vaccins de la personne, c'est très difficile de la conseiller" regrette le Dr. Jean-Pierre Enrione-Thorand, responsable du projet à l'URPS, on n'a pas envie de lui faire des vaccins dont elle n'a pas besoin, mais on a très envie de lui faire le vaccin qui lui manque ou le rappel qui n'a pas été fait".

En Isère, on teste le carnet électronique de vaccination
De Lyon à Bourgoin-Jallieu, 200 professionnels de la santé testeront bientôt le nouveau carnet électronique de vaccination, déjà à l'essai chez certains médecins. Intervenants: Nathalie Guilmard, Patiente ; Dr Jean-Pierre Enrione-Thorand, Responsable du projet- Union Régionale des Professionnels de Santé - Reportage d'Ana Korol et Dominique Semet. Montage de Gilles Neyret.

Et le carnet n'est pas utile qu'au médecin, puisque pour le patient, le carnet a une fonction "pense-bête", comme le souligne Nathalie Guilmard, une patiente qui se trouvait vendredi dans le cabinet du Dr. Enrionne-Thorand. 

"Si on a des rappels via internet, via notre boîte mail, on peut aller prendre rendez-vous avec notre médecin et faire vacciner nos enfants dans les temps."

La zone d'expérimentation du carnet électronique de vaccination devrait bientôt être élargie à 200 professionnels de la santé, de Bourgoin-Jallieu à la région lyonnaise.

A lire aussi

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus