Un casse tonitruant... mais pour finir bredouille à Rives en Isère

Le conducteur s'est rendu de lui-même à la gendarmerie de L’Isle-d’Abeau (Isère). Photo d'illustration. / © Lionel VADAM / MAXPPP
Le conducteur s'est rendu de lui-même à la gendarmerie de L’Isle-d’Abeau (Isère). Photo d'illustration. / © Lionel VADAM / MAXPPP

Une demie-douzaine de cambrioleurs se sont attaqués à une bijouterie de Rives cette nuit. Ils ont cassé le rideau de fer au pied de biche, et traîné le coffre-fort derrière une voiture volée. Interceptés par les gendarmes au moment où ils tentaient de l'ouvrir, ils ont essuyé quelques coups de feu.

Par Jean-Christophe Pain

La bijoutière a été prévenue vers 3 heures du matin cette nuit du 14 au 15 octobre. L'alarme de son commerce situé rue de la République s'était mise en route.

Une demi-douzaine de malfaiteurs avait cassé le rideau de fer et la vitrine au pied de biche. C'était sans doute déjà bien assez bruyant pour qu'ils ne tentent pas d'ouvrir le coffre-fort sur place.

Les cambrioleurs attachaient alors le précieux objet derrière leur voiture, une Mégane RS, à l'aide de sangles. Et le traînaient ainsi " à travers les chemins, jusqu'à un coin perdu" raconte la bijoutière.

"On pouvait suivre la trace du coffre en regardant par terre !" Mais, alors qu'ils essayaient enfin de récolter le supposé magot, les malfrats étaient surpris par les gendarmes. 

Et essuyaient quelques coups de feu. Pour finir, ils abandonnaient le coffre, et la voiture en feu, avant de s'enfuir. Beaucoup de bruit pour pas grand-chose.

"En plus, pour une fois, le coffre était vide!" s'exclame la bijoutière. 



 

Sur le même sujet

Grêle en Drôme : un nouveau coup dur

Les + Lus