"Ce n'est pas un sacrilège pour un Breton", un burger à la noix de Saint-Jacques s'invite dans le Vercors

Ces 23 et 24 mars, le plateau du Vercors et la commune de Villard-de-Lans sont devenus la capitale de la coquille Saint-Jacques. À l'occasion de la 15e fête de ce mollusque, plus de 40 tonnes ont été pêchées en Bretagne et transportées en Isère pour être revisitées par de grands chefs.

Le temps d'un week-end, Villard-de-Lans et le plateau du Vercors se sont parés des couleurs blanc et noir d'une autre région. La Bretagne s'est invitée ces 23 et 24 mars en Isère pour mettre à l'honneur l'un de ses plus célèbres mollusques : la coquille Saint-Jacques.

43 tonnes de coquilles Saint-Jacques

Pour combler l'estomac de tout le monde, les organisateurs de la 15e édition de la fête de la coquille Saint-Jacques ont dû importer près de 43 tonnes de ce mollusque à Villard-de-Lans. Toute cette marchandise a été pêchée pour l'occasion dans différents ports de Bretagne.

"Cela a beaucoup plus de succès qu'une fête du Saint-Marcellin ou de la raviole car les gens n'ont pas l'habitude d'avoir de la Saint-Jacques près de chez eux. [...] Au départ, c'était un défi d'organiser une grande fête un peu décalée. Comme je suis poissonnier, je voulais mettre en valeur la coquille Saint-Jacques à l'honneur. Et ici, dans le Vercors, les spécialités bretonnes plaisent beaucoup." explique le fondateur et organisateur de la fête de la coquille Saint-Jacques de Villard-de-Lans.

Chaque année, la recette attire de nombreux curieux sur le plateau du Vercors. En deux jours, près de 25 000 visiteurs sont attendus pour célébrer et déguster la coquille Saint-Jacques. Durant la journée de ce samedi, plusieurs d'entre eux ont déjà été conquis par le mollusque breton.

"Je vais les ouvrir, les nettoyer puis je vais faire une recette à la bretonne. Je vais faire revenir les noix avec de l'ail écrasé, un petit peu de béchamel. Puis je les remets dans la coquille et j'ajoute de la chapelure dessus." raconte un amoureux de la coquille Saint-Jacques, venu acheter une bourriche.

De la Saint-Jacques traditionnelle au burger revisité

Pour faire vibrer les papilles des visiteurs, 44 grands chefs sont à la manœuvre tout au long du week-end. Chacun revisite à sa façon le célèbre mollusque breton. Au-delà des traditionnelles brochettes de Saint-Jacques, ou encore des noix snackées à la poêle, certains chefs ont décidé de retravailler complètement le produit.

Jonathan Leroy a parcouru plusieurs centaines de kilomètres depuis sa Bretagne, pour faire découvrir sa recette de burger à la noix de Saint-Jacques. "Ce n'est pas un sacrilège pour un Breton car à l'heure actuelle, le burger est à la mode, en vogue. On le retrouve à la carte de nombreux restaurants et même de restaurants très réputés." justifie le chef.

Pour cette 15e édition, Jonathan Leroy a choisi le burger pour représenter le mariage entre l'Isère et la Bretagne. Sous le pain, se cache un flan de Saint-Jacques mixé avec du blanc d'œuf et de la crème puis agrémenté avec de l'ail des ours, du sel et du poivre. Sans oublier, la note locale avec le bleu du Vercors. 

"C'est un steak haché de Saint-Jacques qu'on vient proposer ici. [...] On adore cet événement depuis plusieurs années car c'est une idée de fou. Il fallait y penser à faire un grand port de pêche en montagne." s'enthousiasme le grand chef.

La 15e édition de la fête des noix de Saint-Jacques refermera sa coquille ce dimanche 24 mars à 16 heures à l'espace Coupole de Villard-de-Lans.