Covid-19 : "des mesures restrictives et dissuasives" envisagées pour empêcher les Français de skier à l'étranger

Vous pensiez pouvoir dévaler les pistes suisses pour les vacances de Noël alors que les remontées mécaniques seront fermées en France ? Ce mardi 1er décembre, Emmanuel Macron a annoncé que des mesures étaient envisagées pour dissuader les skieurs français de passer la frontière.
Photo d'illustration
Photo d'illustration © Sébastien Muylaert - Cédric MERAVILLES - Maxppp
Emmanuel Macron a indiqué mardi 1er décembre que le gouvernement envisageait de prendre "des mesures restrictives et dissuasives" pour empêcher les Français d'aller skier à l'étranger, notamment en Suisse, à Noël alors que les remontées mécaniques seront fermées en France.

"S'il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français" et pour "ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France", a expliqué le chef de l'Etat devant la presse après avoir reçu le Premier ministre belge Alexander de Croo.

Les différents pays européens ne sont pour l'instant pas sur la même longueur d'onde en ce qui concerne l'ouverture des stations. En France, Emmanuel Macron a tranché mardi 24 novembre en annonçant que les remontées mécaniques resteraient fermées. L'Autriche quant à elle veut garder ses pistes ouvertes pour Noël, tout comme la Suisse alors que l'Allemagne veut interdire les séjours au ski jusqu'au 10 janvier au sein de l'Union européenne.

La fermeture annoncées des remontées mécaniques dans les stations française a provoqué une levée de boucliers, notamment dans les stations des Alpes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emmanuel macron stations de ski économie tourisme politique ski sport