Crash mortel en Isère : la ministre déléguée Geneviève Darrieussecq à Montbonnot pour "adresser un message de soutien"

La ministre déléguée auprès de la ministre des Armées a renouvelé son soutien aux élèves et enseignants de l'école des pupilles de l'Air à Montbonnot-Saint-Martin, mercredi. Deux lycéens de cet établissement ont trouvé la mort dans un crash d'avion le 12 septembre.
La ministre déléguée Geneviève Darriussecq est à l'école des pupilles de l'Air de Montbonnot ce mercredi.
La ministre déléguée Geneviève Darriussecq est à l'école des pupilles de l'Air de Montbonnot ce mercredi. © Lucie Martin / France 3 Alpes
Geneviève Darrieussecq est à l'école des pupilles de l'Air à Montbonnot-Saint-Martin mercredi 23 septembre, dix jours après le crash d'un avion de tourisme qui a fait trois morts dont deux lycéens de l'établissement. La ministre déléguée auprès de la ministre des Armées est en Isère pour "adresser un message de soutien" aux élèves ainsi qu'aux enseignants endeuillés.

Lors d'une allocution en milieu de matinée, Geneviève Darrieussecq a qualifié cet accident de "drame pour toute la communauté de la défense". "Je sais que rien ne sera plus comme avant", a-t-elle déclaré, ajoutant que "continuer ne veut pas dire oublier". "Le deuil qui vous habite est digne et sincère, à l'image de la solidarité qui soude nos armées", a poursuivi la ministre déléguée.
 
Elle s'est également entretenue avec l'équipe médico-psychologique mise en place à la suite de l'accident pour "accompagner les élèves, l'encadrement, le corps enseignant et les familles". Le 12 septembre, un avion de tourisme s'est écrasé dans le massif de Belledonne lors d'un vol de découverte, causant la mort de la pilote de 42 ans et de deux adolescents scolarisés en classes de première et de terminale.

Depuis, les hommages se sont multipliés dans le monde de la défense. "On est effondrés, c’est un drame pour l’école, les élèves, les cadres, pour tout le monde. C'est une immense émotion et une grande tristesse pour tout le monde", a déclaré le Colonel Yann Villevieille, commandant et patron de l'école des pupilles de l'Air, au lendemain de l'accident.

Lors de ce déplacement, Geneviève Darrieussecq doit également remettre l'insigne de l'école aux élèves de 6e et visiter le stade d'honneur, en pleine rénovation. Cet établissement est présenté comme le seul lycée de la défense de l’armée de l’Air. Créé en 1941 pour venir en aide aux familles de l'aéronautique militaire et civile, il est aujourd'hui ouvert à tous les élèves, de la 6e aux classes préparatoires, qui répondent aux critères d'admission. L'EPA accueille chaque année environ 700 élèves, majoritairement des internes.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers hommage société