Crue exceptionnelle à Grenoble : de nombreuses routes coupées, un dépôt de trams inondé, l'Isère toujours en vigilance orange

Les inondations en Isère n'ont pas fait de victimes mais de nombreux axes de circulation sont coupés. La décrue est attendue dans la soirée mais devrait s'effectuer lentement. A Gières, les installations de la M'TAG sont menacées par les eaux. L'Isère a atteint ce mercredi des niveaux inédits, proches de ceux de la crue de 2015.

La décrue de l'Isère devait s'amorcer ce mercredi 15 novembre en soirée, mais pas suffisamment pour que le risque soit complètement écarté. Ainsi, l'Isère restait en vigilance orange en fin de journée, comme six autres départements dont la Drôme et la Savoie.

Le cours d'eau a atteint des niveaux jamais vus depuis une décennie, à Grenoble, pour monter jusqu'à 3,46 mètres à la mi-journée à la station de la Bastille, d'après VigicruesCe niveau dépasse celui de la crue de 2001 (3,14 m) et se rapproche de la crue hors norme de 2015 (3,54 m). En 1859, une crue historique avait été mesurée à 5,23 mètres dans le centre-ville.

Voies fermées aux piétons et à tous véhicules

Le débit de l'Isère a battu un record. Il a ainsi été établi à 1 016 mètres cubes par seconde, à 14 heures ce mercredi. Son précédent record, enregistré lors de la crue de 2015, était de 980 mètres cubes par seconde.

La hauteur à l'échelle ne devrait pas redescendre en dessous de 3 mètres et le débit ralentir à moins de 900 mètres cubes par seconde, avant 22 heures.

Le processus s'annonce donc lent, si bien que de nombreux axes restent fermés à la circulation en raison de ces inondations. La préfecture rappelle l'impératif de ne pas s'engager à pied, à vélo ou en voiture sur ces voies submergées.

D'après une communication de la Métropole de Grenoble, il s'agit notamment de la voie sur berge (voie Corato) et des voies vertes autour de l'Isère, à Grenoble.

A La Tronche, les quais Charpenay et Yermoloff et une section du boulevard de la Chantourne sont inaccessibles.

Le chemin des agriculteurs et la bretelle d'accès à Meylan sont également inondés.

Grosse opération de pompage à Gières

Les pompiers ont lancé ce soir une importante opération de pompage au dépôt M'TAG de Gières, le réseau de transport en commun de la métropole. Des trams y sont entreposés dans un entrepôt de 20 000 mètres carrés. 

"Il y a des installations stratégiques et des outils de maintenance très chers, des outils industriels" à préserver, indiquent les services de secours de l'Isère qui ont mobilisé une trentaine de personnels sur les lieux. Les 105 agents travaillant sur place ont été évacués en fin de matinée.

La cour du collège Le Chamandier est elle aussi sous l'eau, mais les élèves devraient pouvoir être accueillis normalement ce jeudi matin, si le niveau ne continue pas de monter.

durée de la vidéo : 00h00mn23s
L'Isère, ici à Grenoble, était en crue ce mercredi 15 novembre. ©FTV

Peu d'habitations impactées

A l'échelle du département, aucune victime n'est à déplorer d'après les pompiers de l'Isère et très peu de maisons ont été touchées. Six interventions ont été menées dans des caves et des opérations de reconnaissance entreprises, mais d'autres opérations pourraient avoir lieu dans la soirée, lorsque l'eau va commencer à se retirer.

La décrue devrait s'opérer dans les heures qui viennent également sur l'Isère aval, à Saint-Gervais et dans la Haute Combe de Savoie. La baisse devrait se poursuivre toute la nuit pour revenir ce jeudi, à des niveaux en dessous des seuils de vigilance.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité