L'état de catastrophe naturelle reconnu pour Saint-Ismier (Isère) après des inondations et des coulées de boue

La préfecture de l'Isère annonce ce mercredi 30 janvier 2019 la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour la commune de Saint-Ismier, en Isère. D'importantes intempéries avaient entraîné des inondations et des coulées de boue il y a un an.
La mairie de Saint-Ismier - Photo d'illustration
La mairie de Saint-Ismier - Photo d'illustration © Google maps.
La commune de Saint-Ismier, en Isère, a été reconnue en état de catastrophe naturelle ce mercredi 30 janvier 2019. Il y a un an, de grosses intempéries avaient causé d'importants dégâts.

La décision a été publiée ce mercredi 30 janvier 2019 au Journal officiel. La commune est officiellement reconnue en état de catastrophe naturelle pour les "inondations et coulées de boue" du 4 janvier 2018.

La préfecture de l'Isère rappelle que "à compter de la date de parution au Journal Officiel, les administrés disposent d’un délai de 10 jours (soit jusqu’au 9 février 2019) pendant lequel ils pourront déposer auprès de leur compagnie d’assurances un état estimatif de leurs pertes, afin de bénéficier du régime d’indemnisation prévu par la Loi n° 82-600 du 13 juillet 1982. Par conséquent, les personnes de la commune qui auraient subi un sinistre lors de cet événement sont invitées à déclarer les dommages subis le plus rapidement possible, si cela n’a pas déjà été fait, à leur compagnie d’assurances".

La préfecture rappelle aussi que "la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle ne concerne que les biens assurés et couverts par un contrat d’assurance « dommages aux biens".

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo inondations