Une famille intoxiquée au monoxyde de carbone à Charantonnay (38) : éviter l'intoxication, reconnaître les symptômes

Ce jeudi 7 janvier vers 8 heures une mère et ses deux enfants ont été hospitalisés à Vienne en urgence relative. Ils présentaient les symptômes d'une intoxication au monoxyde de carbone. Peu de temps après c'est le père de famille qui s'est trouvé mal.   

© Jonas Hamers /BENELUXPIX/MAXPPP

L'incident s'est produit ce jeudi 7 janvier dans une maison d'habitation où réside une famille, route du Stade à Charantonnay. Vers 8 heures la mère âgée de 35 ans et ses deux enfants de 3 et 8 ans ont été admis à l'hôpital de Vienne en urgence relative pour une intoxication au monoxyde de carbone. C'est un mal de tête qui les a alerté. 

Le père de famille de 39 ans s'était lui rendu sur son lieu de travail à Bourgoin-Jallieu lorsqu'il a présenté lui aussi des symptômes, mal au coeur et céphalées. Il a été hospitalisé également. 

Leurs voisins résidant dans la maison mitoyenne ont été examinés sur place. 

Des centaines d'intoxication par an 

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz incolore, inodore, toxique et potentiellement mortel qui résulte d’une combustion. Chaque année, ce gaz toxique est responsable d’une centaine de décès en France. En hiver des centaines d’intoxication au CO surviennent et impliquent des milliers de personnes. 

Symptômes et conduite à tenir 

Le Ministère de la Santé donne plusieurs conseils sur son site. 

En cas de suspicion d’intoxication, il faut aérer immédiatement les locaux, arrêter si possible les appareils à combustion, évacuer les locaux et appeler les secours en composant le 15, le 18 ou le 112 (et le 114 pour les personnes malentendantes). 

Il est conseillé de s'équiper de détecteurs de monoxyde de carbone à fixer ou portables. Par ailleurs, lors de l’entretien annuel de votre chaudière, le professionnel qualifié qui intervient est tenu de mesurer le monoxyde de carbone pour s’assurer que l'installation n’émet pas de monoxyde de carbone.

Pendant tout l’hiver, aérer son logement, et ne pas boucher les entrées d’air.

En période de grands froids, ne pas utiliser cuisinière ou brasero pour se chauffer. Ne pas utiliser les chauffages d’appoint en continu.

En cas de coupures d’électricité, installer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments et jamais dans des lieux clos – Ils ne doivent jamais être utilisés à l’intérieur.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers santé société