Des activistes anarcho-libertaires revendiquent l'incendie de la société Eiffage à Saint-Martin-d'Hères

7 camions ont été détruits dans l'incendie / © Jean-Christophe Solari - France 3 Alpes.
7 camions ont été détruits dans l'incendie / © Jean-Christophe Solari - France 3 Alpes.

L'incendie de l'entrepôt de la société Eiffage à Saint-Martin-d'Hères, près de Grenoble, a été revendiqué ce lundi 8 octobre 2018 en début de soirée sur un site internet par des activistes "anarcho-libertaires". Au total 7 camions avaient été détruits.

Par Yann Gonon

La revendication n'a pas traîné. Quelques heures après l'incendie d'un entrepôt de la société Eiffage à Saint-Martin-d'Hères, des activistes "libertaires" ont revendiqué en être les auteurs.

Sur un site Internet, connu pour être dans la mouvance anti-capitaliste et anarchiste, ils reprochent à la société de bâtiment et de travaux public de poser "sa griffe sur la plupart des dispositifs de notre grande cage invisible. Ecoles, lieux de travail, logements, tribunaux, hôpitaux (psychiatriques et autres), maisons de retraite, casernes, stades, espaces publics sont autant de barreaux qui nous maintiennent en captivité".

Dans leur texte de revendication, ils se félicitent d'avoir "cramé une dizaines de véhicules et engins de chantier ainsi qu'une partie d'un entrepôt de 2 000 mètres carrés d'Eiffage, parce que cette entreprise occupe une fonction fondamentale dans notre société carcérale".

Les faits se sont produit peu après 3 heures du matin, ce lundi 8 octobre. Les incendiaires ont pénétré sur le site d'Eiffage avant d'allumer plusieurs incendies.
 

Les même activistes libertaires ont déjà revendiqué plusieurs incendies et autres dégradations depuis 2017 à Grenoble (incendies de voitures d'Enedis, casernes de gendarmes à Meylan et Grenoble, incendie de la Casemate).
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Série : le Petit Paumé, un guide devenu une institution à Lyon

Les + Lus