• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Al Akhareen Hip-Hop Trio au festival Détours de Babel à Grenoble

© D. Borrelly/France 3 Alpes
© D. Borrelly/France 3 Alpes

Le festival Détours de Babel invite 272 artistes venus de 26 pays. Jusqu'au 7 avril, pas moins de 120 représentations dans toute l'Isère. Et notamment un "brunch musical" gratuit le dimanche. Ce 17 mars, rencontre avec Al Akhareen Hip-Hop Trio. Chant, beat box et improvisations du Moyen-Orient. 

Par Jean-Christophe Pain

Al Akhareen, "Les Autres" en arabe, c'est un trio qui porte bien son nom. Osloob, le chanteur du trio, est né dans un camp de réfugiés au Liban. Naïssam Jalal, la flûtiste, est fille d'immigrés en France.

Lui Palestinien là-bas, elle Arabe ici. L'altérité, ils connaissent bien. Pour l'avoir vécu. On est toujours l'autre de quelqu'un. Mais certains plus que d'autres. 

"Dans ses textes, Osloob raconte sa vie, les guerres qui font les Unes des journaux mais qu'il a vues et entendues de près. Je suis d'origine syrienne, je connais les aspirations méprisées de nos peuples, je sais ce que peut signifier être étranger en France, mon pays" explique Naïssam Jalal. 

L'étranger est-il forcément étrange ? Là est peut-être toute la question... 
Al Akhareen Trio aux Détours de Babel
Reportage : D. Borrelly, F. Ceroni, H. Cadet-Petit, V. Muamba Intervenants : Naïssam Jalal Chanteuse-flûtiste, Osloob Chanteur-rappeur

Naïssam Jalal et Osloob se produiront également dans Le Bulldozer et l'olivier en séances scolaires ce 25 mars à 14H30, ce 26 mars à 10H, ce 27 mars à 10H, et pour tout public ce 26 mars à 19H30 à l'Espace 600 Grenoble. 
 
L'interview d'Osloob et Naïssam Jalal
Reportage : D. Borrelly, F. Ceroni, H. Cadet-Petit


Détours de Babel, le festival de la "musique libre et sans frontières"


Comme l'écrit son directeur, Benoit Thiebergien, avec Détours de Babel "la musique sort de ses appellations d’origine contrôlée pour s’inventer de nouvelles saveurs mélangées".

Au programme de cette neuvième édition "trois semaines de rencontres artistiques improbables, de croisements et d’hybridations assumées".


C'est un festival sans frontières esthétiques, à la croisée du jazz, des musiques contemporaines, improvisées, traditionnelles. 

C'est un festival ouvert sur la diversité du monde, avec 272 artistes venus de 26 pays différents.

C'est un festival déployé sur tout le territoire isérois, avec 120 représentations dans 35 lieux d'accueil, pour 20 000 spectateurs attendus.

C'est un festival qui soutient la création avec 19 productions dont 8 "chantiers" jeunes créateurs.

C'est un festival citoyen et engagé avec 120 actions éducatives et culturelles, 170 amateurs sur scène.


Vous y découvrirez Farida Parveen (chants soufis du Bangladesh), Ballaké Sissoko (cora malienne), Thomas De Pourquery (et son orchestre décoiffant du Congo Brazzaville), le corniste Médéric Collignon et la rappeuse Pumpkin, le balkanique Goran Bregovic, le groove abyssinien de Mulatu Astatké, ou encore Mieko Miyazaki et l'art du koto japonais. 





 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Drôme : les bouchons de l'autoroute du soleil, c'est son boulot !

Les + Lus