Alerte maximale au COVID-19 : le point sur les nouvelles restrictions à Grenoble et en Isère

Après le passage de Grenoble en zone d'alerte maximale au Covid-19, le préfet de l'Isère a annoncé de nouvelles mesures pour enrayer la propagation du virus. Dès ce samedi, les bars seront fermés dans la métropole et le port du masque étendu à une dizaine de villes de l'Isère. Et ce n'est pas tout.

L'obligation de porter un masque étendue dans les villes de plus de 10.000 habitants en Isère
L'obligation de porter un masque étendue dans les villes de plus de 10.000 habitants en Isère © Lionel VADAM / Maxppp
La circulation du virus progresse encore dans le département de l’Isère, notamment parmi la population jeune, où elle est très rapide. Après le passage de Grenoble de zone d'alerte renforcée à zone d'alerte maximale au Covid-19, le préfet de l'Isère a annoncé de nouvelles mesures pour enrayer la propagation du virus. 

Pour la métropole de Grenoble

A compter de ce samedi 10 octobre, de nouvelles restrictions sont mises en place dans la métropole grenobloise pour une durée de 15 jours : 

Les établissements recevant du public suivants sont fermés à toute activité :
- les ERP de type P (salles de jeu, casinos) ;
- les ERP de type T (lieux d’exposition, foires et salons) ;
- les ERP de type L (uniquement en ce qui concerne les salles des fêtes et salles polyvalentes) ;
- les ERP de type CTS (tentes, chapiteaux et structures extérieures).

L’ensemble des bars, cafés, salons de thé, bars à chicha et autres débits de boissons des communes de Grenoble Alpes Métropole n’exerçant pas une activité de restauration à table sont fermés.

Les restaurants peuvent, quant à eux, rester ouverts, sous réserve de la mise en place d’un protocole sanitaire, qui prévoit notamment :
- la limitation du nombre de convives à 6 personnes maximum par table ;
- le service uniquement à table (pas de service au bar ou au comptoir) ;
- la mise en place d’un cahier de rappel (avec destruction des données après un délai de 14 jours) ;
- un espace libre d’au moins 1 mètre entre les chaises des différentes tables ;
- le paiement obligatoire à table (pas de paiement au comptoir) ;
- la mise à disposition de gel hydro-alcoolique en quantité suffisante, et idéalement sur chaque table ;
- le port du masque obligatoire pour tous les personnels, y compris en cuisine, ainsi que pour les clients lorsqu’ils se déplacent ;
- l’affichage de la capacité maximale d’accueil sur la devanture du restaurant et sur le site internet, le cas échéant.

La capacité d’accueil des centres commerciaux et de tout autre magasin est limitée, dans la limite de 4 m² par client, hors personnel et hors zones technique.

Pour le département de l'Isère

A compter de ce samedi 10 octobre 2020 :

- La vente à emporter de boissons alcoolisées est interdite de 20h à 6h ;
- les fêtes étudiantes sont interdites.


Et dès lundi 12 octobre : 

La location et le prêt de salle pour les évènements festifs ou familiaux sont interdits dans tous les ERP ;
outre les communes de la métropole grenobloise dans lesquels il était d’ores et déjà obligatoire (Grenoble, Échirolles, Eybens, Fontaine, et Saint-Martin d’Hères), le port du masque deviendra également obligatoire dans toutes les communes de plus de 10 000 habitants du département, pour toute personne de 11 ans et plus :
- Bourgoin-Jallieu ;
- L’Isle d’Abeau ;
- Meylan ;
- Le Pont-de-Claix ;
- Saint-Égrève ;
- Sassenage ;
- Seyssinet-Pariset ;
- Vienne ;
- Villefontaine ;
- Voiron.
Cette mesure s’applique ainsi à l’ensemble du territoire des communes pré-citées, et n’est plus limitée au seul centre-ville lorsque c’était le cas précédemment (Bourgoin-Jallieu et Vienne).

Appel à la responsabilité de chacun


Au-delà des mesures réglementaires, le préfet de l'Isère en appelle à la responsabilité de chacun, et en particulier des proches des personnes vulnérables : "il est indispensable que la distanciation sociale continue d’être scrupuleusement respectée, et, si possible, que les visites soient espacées et limitées en nombre de personnes".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société économie