"Bouge ta boîte" fait étape à Grenoble pour encourager l'entrepreneuriat féminin

Avec ce réseau, les cheffes d'entreprise sont invitées à mettre en commun leurs expériences et leur carnet d'adresses.
Avec son "Tour de l'entrepreneuriat féminin", la société "Bouge ta boîte" veut fédérer les cheffes de petites entreprises et créer un réseau d'entraide.
Avec son "Tour de l'entrepreneuriat féminin", la société "Bouge ta boîte" veut fédérer les cheffes de petites entreprises et créer un réseau d'entraide. © France3 Alpes
Une caravane comme point de rendez-vous et de rencontres. Depuis bientôt deux semaines, Bouge ta boîte arrête son véhicule dans plusieurs villes françaises pour partir à la recherche des femmes cheffes d'entreprise. Née à Rennes, cette société veut fédérer, dans un réseau d'entraide, les patronnes d'entreprises de mois de 20 salariés. "Elles vont apprendre à se connaître les unes les autres en se voyant tous les 15 jours pour des réunions de travail et décrocher des contrats les unes grâce aux autres", explique Marie Eloy, directrice de "Bouge ta boîte".

Quand on est micro-entrepreneure, il faut être multi-casquettes : on a déjà la casquette 'super-maman', mais il faut savoir comment faire un site web, comment aller chercher des clients, comment prévenir un problème juridique... S'appuyer sur un réseau et des gens qui sont déjà passés par là, ça facilite les choses, ça permet vraiment d'aller plus loin et plus vite.
Catherine Allibert, auto-entrepreneure


Derrière cette démarche, il y a aussi un constat, celui de la faible féminisation des cheffes d'entreprise. Selon Bouge ta boîte, "20% des dirigeantes d'entreprises seulement vivent de leur activité. Au-delà de 10 salariés, on n'a quasiment plus de femmes cheffes d'entreprises (14%). Et dans le monde des start-ups, il y a, depuis 2008, seulement 5% de femmes", argumente Marie Eloy.
 
durée de la vidéo: 01 min 56
Bouge ta boîte veut mettre en lien les cheffes d'entreprise ©France3 Alpes
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie emploi