Campus de Grenoble : des cours alternatifs mis en place pendant le blocage

© Jean-Christophe Pain
© Jean-Christophe Pain

Les professeurs dont les cours sont annulés proposent des cours alternatifs aux étudiants.

Par Quentin Vasseur

Hier, "La neutralisation comme mode de gouvernement", aujourd'hui "Formation sur les droits des étranger.e.s", demain "Féminisme et rapport de genre". Les cours ont repris dans le Centre des langues vivantes occupé par les étudiants de Grenoble, mais ils n'étaient pas vraiment programmés au début de l'année.


La situation n'a pas évolué ce jeudi matin : le bâtiment des Arts et Sciences Humaines est toujours bloqué, tout comme les bâtiments Stendhal et Simone Veil. Alors les professeurs grévistes s'organisent pour offrir une nouvelle grille de cours aux étudiants sur place.


"Il était prévu de travailler sur la notion d'espace public" explique Sarah Mekdjian maîtresse de conférence en géographie, "ce thème correspond particulièrement à l'espace qu'ouvre le blocage, qui est un espace d'agora démocratique, où nous pouvons échanger, discuter et débattre enfin de ce que nous désirons vraiment."

Le blocage du campus de Grenoble crée un "espace d'agora démocratique"
Sarah Mekdjian, maitresse de conference en geographie - France 3 Alpes - Jean-Christophe Pain & Jordan Guéant

Tous les cours n'ont cependant pas été annulés. La direction de l'Université en a fait déplacer plusieurs dans d'autres lieux, hors du campus. Hier, les étudiants ont permis au personnel administratif d'entrer dans le bâtiment Veil - tout en le maintenant bloqué pour les autres - pour leur permettre de travailler.

Une nouvelle Assemblée Générale se tient ce midi sur le parvis de la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres, elle rassemble au moins 600 personnes.

© Jean-Christophe Pain / France 3
© Jean-Christophe Pain / France 3

© Jean-Christophe Pain / France 3
© Jean-Christophe Pain / France 3
© Jean-Christophe Pain / France 3
© Jean-Christophe Pain / France 3

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus