"Chaque jour, au coin de la rue, des gens meurent de faim", la Banque alimentaire de l’Isère compte 2000 bénéficiaires supplémentaires

Publié le
Écrit par Joane Mériot

Cette année, avec la sortie de pandémie et l’inflation, de plus en plus de Français ont recours à l’aide alimentaire. En Isère, la Banque alimentaire compte 2000 bénéficiaires de plus. Pendant trois jours, les 3500 bénévoles de l’association récoltent vos dons dans plus de 130 magasins pour les aider au mieux.

Ils vous attendent ce week-end, à l’entrée des supermarchés et, avec leur gilet orange, ils sont repérables de loin. En Isère, les 3500 bénévoles de la Banque alimentaire ont lancé leur grande collecte annuelle de dons pour lutter contre la précarité alimentaire : "L’an passé, en 2021, grâce à la collecte, nous avons distribué 2200 tonnes de denrées ce qui correspond à 4 millions et demi de repas, on espère faire aussi bien cette année," confie Francis Gaspard, le vice-président de la Banque alimentaire de l’Isère.

Plus de bénéficiaires et moins de dons

Mais cette année, c’est différent et les bénévoles le savent. Dans une France marquée par l’inflation et une sortie de pandémie, les dons se font de plus en plus rares, alors que les bénéficiaires eux, sont de plus en plus nombreux : "On est dubitatif, car avec la crise économique et l’inflation, on ne sait pas si les gens vont être généreux. Peut-être qu’ils se diront, cette année, je peux donner et peut-être que l’an prochain, c’est moi qui serais dans le besoin. Mais là, on observe plutôt une tendance à la baisse."

En Isère, la Banque alimentaire compte 30% de bénéficiaires en plus par rapport à l’an dernier, passant de 6000 personnes à 8000.

"Donner tant qu’on peut"

Dans ce supermarché du centre de Grenoble, les bénévoles l’avouent déjà, la tendance est à la baisse : "Il y a beaucoup de gens qui ne donnent pas contrairement à d’habitude, mais il y a toutefois une catégorie de gens qui n’est pour l’instant pas touchée par la crise et qui donne," nous dit Bernard Perry, le président de la Banque alimentaire de l'Isère.

C’est le cas d’une cliente, qui, elle a donné, moins que d’habitude : "J’ai acheté moins de paquets de pâtes et de riz que d’habitude, mais quand on a les moyens de donner, c’est important de le faire, car il y en a qui ont moins de chance que nous."

"Il est inadmissible que l’on en soit là aujourd’hui, ajoute une autre cliente, il y a des gens qui meurent de faim chaque jour au coin de notre rue, c’est important de donner, tant qu’on a les moyens de le faire."

Prolonger les dons

La grande collecte de la Banque alimentaire s’achève demain, dimanche 27 novembre, cependant, il est encore possible de donner via le site monpaniersolidaire.com : "C’est sous forme de don d’argent et il peut être fait jusqu’à 15 jours après la collecte, ça va nous permettre d’acheter des fruits et des légumes, car on en manque cruellement cette année", conclut le bénévole.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité