Chutes de neige en Isère : "une neige lourde qui peut occasionner des dégâts", la préfecture appelle à la prudence

C'est le premier épisode neigeux de la saison et il semble inquiéter la préfecture de l'Isère qui lance un appel à la prudence. La neige pourrait occasionner des dégâts sur la végétation notamment préviennent les services de l'Etat.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Lionel VADAM - Maxppp.
De la neige, du vent, du froid, les conditions météo seront difficiles pendant tout le week-end dans les Alpes. Ce vendredi 25 septembre, la préfecture de l'Isère lance un appel à la prudence.

Les chutes de neige ont débuté ce vendredi et devraient se poursuivre demain samedi et jusqu'à dimanche. Une neige dès 1500 mètres d'altitude qui pourra descendre jusqu'à 1200 mètres en fin d'après-midi, de quoi générer un "cumul important surtout sur les massifs grenoblois", alerte la préfecture de l'Isère dans un communiqué diffusé ce vendredi. Le vent de nord devrait également se renforcer en montagne, dans le Trièves et la Matheysine. 
 
La perturbation devrait continuer à sévir sur les Alpes en soirée et dans la nuit avec un nouveau cumul de neige, "notamment sur le massif de Belledonne". "Il neigera dès 1100 m à 1200 m. Sur les massifs du Vercors, de Belledonne et de la Chartreuse, les cumuls pourront atteindre jusqu’à 20 cm à 1500 m et 50 cm au dessus de 2000 m", ajoute la préfecture. Le vent devrait également souffler jusqu'à 80 km/h à 2000 m d'altitude, entraînant de possibles "transports de neige". 

Attention, il s'agira "d'une neige lourde" qui pourra occasionner "des dégats notamment à la végétation", préviennent les services de l'Etat qui lancent un appel à la prudence. Les équipements spéciaux sont recommandés aux automobilistes qui se déplaceront en montagne. "La pratique des activités de montagne, dont les randonnées pédestres, sont fortement déconseillées", poursuit le communiqué.

Les chutes de neige devraient se poursuivre samedi sur le département. La situation devrait ensuite s'améliorer.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
neige météo intempéries transports économie