Coupe du monde 2022 au Qatar : pas d'écran géant ni de fan-zone à Grenoble, annonce Eric Piolle

Publié le
Écrit par Antoine Belhassen .

Le maire de Grenoble, Eric Piolle, a fait savoir ce mercredi 5 octobre via un communiqué que la Ville ne diffusera pas sur grand écran les matches de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar. La capitale des Alpes rejoint ainsi la longue liste des communes françaises qui ont annoncé un boycott de l'événement.

Avant même son coup d'envoi, la Coupe du monde de football au Qatar (du 20 novembre au 18 décembre) est déjà boudée par de nombreuses communes françaises. Après Marseille, Lyon, Paris et plusieurs autres grandes villes, c'est au tour de Grenoble d'annoncer, ce mercredi 5 octobre, un boycott de l'événement.

"La Ville a pris la décision de boycotter la Coupe du Monde de football et nous l’assumons pleinement. Toutefois, nous regrettons de devoir en arriver là pour marquer notre opposition à cet évènement désastreux sur le plan humain, avec 6 500 personnes tuées pour créer des stades, et sur le plan écologique", indique Eric Piolle, maire EELV de Grenoble, dans un communiqué.

Ce chiffre de 6 500 décès liés à la construction des stades au Qatar repose sur une première enquête du journal The Guardian, publiée en février 2021. Les données proviennent d'Inde, du Bangladesh, du Népal, du Sri Lanka et de l'ambassade du Pakistan au Qatar. Des pays qui ont vu bon nombre de leurs ressortissants travailler au Qatar.

Nous avons aussi le changement entre nos mains.

Eric Piolle, maire EELV de Grenoble

L'édile poursuit : "Depuis des années, nous dénonçons les dérives insupportables du sport business. Elles nous empêchent cette fois, par respect pour toutes ces vies perdues et par refus de cette aberration environnementale, de vivre nos moments collectifs de liesse. Les collectivités ont leur part à faire afin de lutter contre ces dérives. Elles financent le sport à plus de 80 %. Nous avons aussi le changement entre nos mains."

Un appel au "boycott économique"

La position d'Eric Piolle n'est pas nouvelle. En mars 2021, le maire avait déjà appelé au boycott de cette Coupe du monde : "Boycottons. C’est l’occasion de montrer que le mouvement sportif n’est pas hors du monde. Boycottons la Coupe du monde au Qatar", avait-il déclaré au micro de RMC.

Dans son communiqué, la Ville invite également au "boycott économique de l’ensemble des produits dérivés de la FIFA et des produits au service des sponsors du foot business". Elle "appuie également l’appel d’Amnesty International pour la création d’un fonds de 440 millions d’euros d’indemnisation des familles des ouvrier-es".

Grenoble n'est pas la seule ville alpine à refuser de retransmettre les matches de la Coupe du monde. Un peu plus tôt ce mercredi, Annecy, par la voix de son maire, a également décidé de ne pas installer d'écran géant ou de fan-zone sur la voie publique.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité