Covid-19 : l'académie de Grenoble a lancé un dépistage massif pour les personnels de l'Education nationale

C'est une campagne de grande envergure qui a démarré, depuis le 11 janvier, dans l'académie de Grenoble. Pas moins de 58 000 personnes de l'éducation nationale sont potentiellement concernées sur les cinq départements. Tous les volontaires sont invités à effectuer un test antigénique.

Les résultats des tests sont notés et seront communiqués à la CPAM de l'Isère
Les résultats des tests sont notés et seront communiqués à la CPAM de l'Isère © Xavier Schmitt France 3 Alpes

Après la campagne de dépistage menée en décembre auprès des lycéens par la Région (100.000 tests, 5 % de positivité), c'est au tour de l'académie de Grenoble de lancer un dépistage massif du Covid-19 en concertation avec l'Agence régionale de santé et les collectivités territoriales. 

Il suffit de s'inscrire via une plateforme de rendez-vous dont le lien a été envoyé par mail à tous les personnels de l'Académie.

Les tests sont effectués par près de 90 personnels de santé de l’éducation nationale volontaires (médecins et infirmiers), sur 14 sites, formés à la réalisation de ces tests antigéniques. Des tests moins efficaces que les tests PCR, mais qui ont l'avantage d'être rapides, et de fournir plus rapidement les résultats.

Les tests antigéniques permettent d'avoir un résultat en 15 à 30 minutes. Ce sont eux qui sont déployés dans les pharmacies et les aéroports. Ils ne pouvaient jusqu'alors être pratiqués que par les médecins et les infirmiers diplômés d'État en cabinet ou au domicile du patient.

Il ne s'agit pas de se substituer aux autres centres déjà existants, et dans lesquels les personnels de l'éducation sont, comme les soignants, depuis le le début de l'épidémie, prioritaires.

"Dans le contexte actuel de forte reprise épidémique, les tests antigéniques constituent un outil supplémentaire rapide pour réduire les chaînes de transmission virale. C'est une orientation diagnostique qui vient en complément des tests RT-PCR qui restent la technique de référence pour la détection de l'infection à la Covid-19", précise la directrice de l'académie Viviane Henry qui ajoute : "qu'une équipe mobile est aussi opérationelle pour intervenir sur d'éventuels foyers de contamination ou des débuts de cluster".

Ces tests permettent la mise en œuvre sans délai des mesures d'isolement et de traçage des contacts. Après un petit quart d'heure, un formulaire avec le résultat est remis aux personnes testées (et communiqué à la CPAM).

14 centres au total ont été installés et répartis dans les cinq départements de l'académie : Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère et Savoie. Le rectorat espère dans un premier temps pouvoir "dépister" 500 personnes par semaine. Objectif : casser la chaîne de contamination et dépister le plus grand nombre de personnes.

Le personnel médical rappelle bien à chacun, toutefois, les limites des tests antigéniques : "très rapides, ils sont adaptés au dépistage de masse. Mais ils ne sont pas totalement fiables et donnent  en moyenne 30 à 40 % de faux négatifs."


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société éducation