Covid-19 : reprendre l'activité physique avec son chien, une mode post-confinement "tendance" à Grenoble

VIDEO. Faire du sport avec son chien : l''idée est née de la réflexion d'un coach sportif et d'un éducateur canin pendant le premier confinement. Ils proposent des cours de découverte chaque semaine au parc Mistral à Grenoble. Une bonne remise en forme... à deux jambes et quatre pattes !

Les chiens, comme les humains ont besoin de se dégourdir et de se dépenser
Les chiens, comme les humains ont besoin de se dégourdir et de se dépenser © France 3 Alpes

L'idée qui a germé début mars a pris corps dès la première saison post-confinement. Confinés, comme leurs maîtres, les animaux de compagnie aussi ont trouvé le temps long, d'autant que les chiens ont besoin de courir.

Samy Sendid, coach sportif, et Vincent Guillermet, éducateur canin ont donc proposé des séances "découverte" au parc Paul Mistral, en plein air, et avec des parcours différents, pour les humains et leurs compagnons, en variant les plaisirs, des bancs de jardins aux escaliers.

Une révélation pour certains, une bonne remise en condition pour d'autres, car dans les Alpes, les courses de trail avec son chien, les canicross, existent déjà depuis longtemps. Or même pour ces sportifs aguerris, faire du sport ensemble, différemment, a créé la surprise : "J'ai plutôt l'habitude de courir avec elle, là ça change, c'est plus ludique on va dire, je sens qu'elle s'amuse, ça lui plaît bien " 

"C'est un plaisir différent pour l'animal, un travail musculaire pour sa maîtresse, alors que les salles de sports sont fermées, c'est motivant avec le chien, ils tissent à deux des liens différents, et il se dépense aussi", explique Sandy, le coach. 

Pour Vincent, éducateur canin, "c'est plus compliqué qu'il n'y paraît, c'est un travail particulier, cela nécessite de la part des deux, de la concentration et un respect des consignes ainsi qu'une certaine obéissance de la part des chiens".

A les voir à l'oeuvre, on sent que les choses se mettent en place petit à petit, même si au début, manifestement, certains canidés regardent avec une certaine perplexité leur "humain" s'agiter à faire des abdominaux sur un banc...

A Grenoble, ces séances sont proposées chaque semaine aux humains et à leurs chiens, et qui sait, des vocations vont peut-être naître.

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société sport animaux nature confinement : envie d'évasion