Cet article date de plus de 3 ans

Affaire "des dents en or des Roms": L'ex FN Franck Sinisi condamné à 2 mois de prison avec sursis

Ce mardi 28 novembre, le conseiller municipal de Fontaine Franck Sinisi a été condamné à deux mois de prison avec sursis, 2.000 euros d'amende et une peine d'inéligibilité de quatre ans. L'élu exclu du FN avait proposé de financer l'accueil des Roms avec "leurs dents en or". 
Une enquête était déjà ouverte pour blessures involontaires. Le parquet de Grenoble a délivré un réquisitoire supplétif au juge d'instruction.
Une enquête était déjà ouverte pour blessures involontaires. Le parquet de Grenoble a délivré un réquisitoire supplétif au juge d'instruction. © France 3 Alpes.
Le tribunal de Grenoble a reconnu Franck Sinisi coupable d'incitation à la discrimination ou à la haine raciale. Il a été condamné à deux mois de prison avec sursis, 2.000 euros d’amende et une période d’inéligibilité de quatre ans, d'après nos confrères du Dauphiné Libéré. 

Au cours du conseil municipal du 21 mars à Fontaine, l'élu FN avait tout bonnement proposé de financer l'accueil des Roms avec leurs dents en or. 

Dans la foulée ces paroles avaient été condamnées par Nicolas Bay, qui était alors secrétaire général du Front National: "Ces propos sont inacceptables. Je pense que c'était de l'humour, mais de l'humour de mauvais goût", avait-il déclaré.

Cinq mois plus tard, il avait été exclu du FN et avait rejoint le parti d'extrême droite Civitas. 

Le 24 octobre, le procureur de la République avait requis deux à trois mois de prison avec sursis, et 2.000 euros d'amende à l'encontre de Franck Sinisi, poursuivi pour incitation à la haine raciale. 

La décision du tribunal correctionnel de Grenoble avait été mise en délibéré au 28 novembre.

Au tribunal il évoque "une blague"


Devant le tribunal, Franck Sinisi avait tenté de minimiser ses propos. Il avait déclaré s'être inspiré d'une blague de l'humoriste Comte de Bouderbala. "Je ne savais pas ce qui s'était passé pendant la Seconde Guerre mondiale avec les Juifs", s'était défendu l'élu de Fontaine.

Il avait assuré ne pas avoir fait de parallèle avec la récupération de l'or dentaire pratiquée par les nazis sur les détenus dans les camps de concentration. "Je n'ai rien contre les étrangers, moi-même je suis d'origine italienne", avait également affirmé Franck Sinisi.

Des propos de très mauvais goût


Franck Sinisi avait déclaré, concernant les gens du voyage, que "les gens qui veulent partir en vacances en roulotte, d'accord, mais de là à traverser les villes..." (...) ajoutant : "Ils nous coûtent assez cher".

"C'est vrai qu'il est plus judicieux de les parquer dans un endroit" géré par la Métropole "plutôt qu'ils détruisent des stades ou qu'ils viennent illégalement" car "ça revient encore plus cher à la métropole" Grenoble-Alpes, avait-il ajouté.

"Concernant les Roms", avait-il poursuivi, "pareil, dans ce cas-là, pour les loger, il peut y avoir un autofinancement, il suffit au niveau de la Métropole d'investir, de leur payer des dentistes".

Alors qu'un brouhaha avait agité le public, Franck Sinisi avait continué: "Oui, je m'explique, de leur payer des dentistes, de leur mettre des dents nickel, de récupérer leurs dents en or, je pense que juste ça, ça leur permet de se nourrir et de se loger."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique justice société