Manifestation du 1er-Mai à Grenoble : des affrontements, cinq blessés et deux personnes interpellées en marge du rassemblement festif

L’intersyndicale a appelé à une nouvelle journée de manifestation contre la réforme des retraites ce lundi 1er mai 2023. À Grenoble, 38 000 personnes ont manifesté selon les syndicats, 15 000 selon la police. A la fin du cortège, des affrontements ont eu lieu entre black blocs et forces de l'ordre. Le bilan fait état d'au moins cinq blessés.

Comme chaque année, le 1er-Mai est synonyme de manifestation et de mobilisation pour les syndicats. Cette année, la fête du travail était annoncée comme journée "historique" contre la réforme des retraites. 

Alors que ce mardi 25 avril, Olivier Dussopt a réaffirmé l’entrée en vigueur de la réforme des retraites le 1er septembre 2023. Les syndicats, eux, ont réaffirmé leur volonté de se mobiliser jusqu’au retrait de cette loi.

Les différentes organisations syndicales ont appelé, dans un communiqué commun, à un "1er-Mai unitaire et populaire pour le retrait de la loi retraite". Au total à Grenoble, 38 000 personnes étaient réunis selon l'intersyndicale et 15 000 selon la police. Un cortège sauvage s'est formé à la fin de la manifestation et des heurts ont eu lieu entre manifestants et forces de l'ordre. Ces affrontements ont fait au moins cinq blessés. Le procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant annonce que "deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue pour violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique et rébellion."

Revivez la manifestation à Grenoble

15h30 : Le préfet de l'Isère, Laurent Prévost, a réagi aux violences qui ont émaillé la manifestation du 1er-Mai à Grenoble et " condamne fermement les débordements et les violences commises en marge de la manifestation au parc Paul Mistral. Deux cents individus violents s’en sont pris aux forces de l’ordre, notamment par des jets de projectiles et charge des groupes de policiers présents."

14h30 : Le commissaire de police revient sur ce face à face qui a opposé une groupe composé d'une centaine de manifestants et les forces de l'ordre :"Objectivement, depuis 2016 que je suis en fonction à Grenoble je n’ai jamais vu de groupes constitués, qui, malgré l’usage de lacrymogènes viennent au contact et chargent les effectifs de police comme ça."

14h20 : "Un premier bilan fait état de cinq blessés, trois parmi les manifestants et deux parmi les forces de l’ordre. Tous les blessés sont en urgence relative. Pour les deux policiers, il y en une qui a une entorse au niveau de la cheville et l’autre une suspicion de fracture au niveau du tibia. Pour les manifestants, nous avons une blessure à la tête, une blessure à la main et une blessure à la jambe," précise Jordan Courby, commissaire de police à la DDSP de Grenoble, en charge du maintien de l’ordre sur cette manifestation du 1er-Mai.

14h00 : Les blessés sont pris en charge par les secours sous une tente et dans des camions de pompiers garés à proximité de l’anneau de vitesse.

13h50 : Cinq manifestants se trouvent blessés, deux d'entre eux dénoncent "des coups de matraques à la tête et aux jambes."

13h40 : Le calme est revenu au parc Paul Mistral.

13h35 : Parmi les trois manifestants blessés, deux le sont au visage et un à la jambe. Ces blessés ont été pris en charge par des infirmiers et médecins présents au rassemblement sur l’anneau de vitesse.

13h30 : La police annonce une interpellation et deux blessés du côté des forces de l'ordre. Selon notre reporter sur place, trois blessés sont à déplorer chez les manifestants, dont un à la tête. 

13h20 : Face à face dans le parc Paul Mistral entre un cortège sauvage et les policiers. Les forces de l'ordre utilisent des gaz lacrymogènes pour disperser les fauteurs de troubles. 

durée de la vidéo : 00h00mn21s
Au Parc Paul Mistral, à Grenoble, des manifestants se font gazer par les forces de l'ordre - 1er mai 2023 ©France TV / Pierre-André Delbecq

13h15 : A l'anneau de vitesse, l'ambiance est bon enfant, mais à quelques dizaines de mètres de là, un cortège sauvage s'est formé, composé d'une centaine de manifestants.

12h50 : Le calme semble être revenu à Grenoble. 

12h45 : Certains bâtiments ont été vandalisés par un groupe de fauteurs de troubles, comme cette agence d'assurance située à l'angle de la rue Paul Janet et Albert 1er.

12h40 : Très vite, les forces de l'ordre ont répliqué et ont tenté de disperser ce groupe composé de plusieurs dizaines de manifestants à l'aide de gaz lacrymogènes. 

durée de la vidéo : 00h00mn12s
Les forces de l'ordre ont gazé les manifestants à Grenoble - 1 mai 2023 ©Pierre-André Delbecq / France TV

12h30 : Un groupe de fauteurs de troubles a quitté le cortège pour organiser une manifestation sauvage au niveau de la rue Paul Janet. Ils ont jeté des projectiles sur les forces de l'ordre. 

12h15 : Les chiffres de la mobilisation sont désormais connus. L'intersyndicale dénombre 38 000 manifestants tandis que la police parle de 15 000 personnes mobilisées. 

12h10 : Les premiers manifestants arrivent à l'anneau de vitesse de Grenoble où des stands et barnums sont installés.

12h00 : Ni les syndicats ni les autorités ne s'avancent, pour l'heure, sur les chiffres de la mobilisation. Mais certains syndicats tirent déjà un bilan positif : "On verra bien le nombre que l’on est au final, mais pour l'instant, le bilan est positif, le cortège est dense, très dense, il y a du monde, des salariés motivés, mobilisés, qui disent toujours non à la réforme des retraites," confie Philippe Beaufort, secrétaire général FO Isère.

11h45 : La tête de cortège quitte le boulevard Foch et s’engage sur l’avenue Albert 1er de Belgique, pour prendre la direction de l’anneau de vitesse du parc Mistral, lieu d’arrivée de cette manifestation.

11h30 : La tête de cortège se trouve sur le boulevard Foch actuellement. La déambulation des les rues de Grenoble se fait dans le calme. 

durée de la vidéo : 00h00mn45s
Le cortège déambule dans le calme à Grenoble - 1er-Mai 2023 ©Pierre-André Delbecq / France TV

11h20 : A Grenoble, les jeunes manifestants se sont rassemblés derrière une banderole "Jeunes et deter, c'est 60 ans ou R". 

11h15 : De retour à Grenobe, la tête de cortège quitte le cours Jean-Jaurès et s'engage sur le boulevard Foch. 

11h00 : Du côté de la Savoie, dans les rues de Chambéry, des centaines de personnes défilent pour cette manifestation du 1er-Mai. Le cortège s'est élancé du palais de Justice aux alentours de 10h et prend la direction du Parc de Busson Rond.

10h55 : Devant certains bâtiments de Grenoble, vandalisés par le passé, un dispositif de police particulier a été mis en place, comme devant ce fast-food, situé à l'angle du cours Jean-Jaurès er de la rue Augereau. 

10h35 : le cortège s'élance sur le cours Jean-Jaurès à Grenoble.

10h30 :  Alors qu'en France, près de 12 000 policiers et gendarmes sont réquisitionnés pour assurer la sécurité. A Grenoble, ils sont 130 policiers au total pour encadrer la manifestation.

10h20 : "On veut montrer que l’on est toujours mobilisé et que l’on va continuer à exiger que la réforme des retraites soit abandonnée, mais on veut montrer aussi que l’on rentre dans d’autres négociations comme la hausse des salaires. L’inflation pèse fortement et la précarité s’intensifie," nous dit Nicolas Benoit, secretaire départemental CGT Isère.

10h15 : Alors que le cortège s'apprête à partir, il n'y a pas grand monde sur la place de la gare de Grenoble selon notre reporter sur place.

durée de la vidéo : 00h00mn22s
La place de la gare à Grenoble avant le départ de la manifestation du 1er-Mai 2023 ©Pierre-André Delbecq / France TV

10h00 : Les manifestants se préparent à partir, la tête de cortège se trouve à l'angle du boulevard Alsace-Lorraine /Jean-Jaurès. 

9h45 : Malgré la pluie, les syndicats espèrent rassembler de nombreux manifestants pour ce 1er-Mai à Grenoble. Au plus fort de la mobilisation contre la réforme des retraites, jusqu'à 56 000 personnes ont manifesté à Grenoble selon les syndicats, 19 000 selon la police. 

9h30 : À l’anneau de vitesse du parc Paul-Mistral, lieu d’arrivée du cortège, les syndicats préparent les stands et barnums pour accueillir les manifestants à la mi-journée, avec sandwichs, boissons et musique.

9h15 : Dans moins d'une heure, le cortège s’élancera de la gare de Grenoble. Le parcours a été modifié par rapport aux manifestations précédentes contre la réforme des retraites : l’arrivée se fera à l’anneau de vitesse du Parc Mistral où plusieurs concerts et débats sont prévus dans l’après-midi.

9h00: Retrouvez les différents points de rassemblements en Isère, Savoie et Haute-Savoie dans notre carte ci-dessous.