Djazia Satour en résidence à Fontaine (Isère) avant la sortie de son dernier album "Aswât" inspiré de son Algérie natale

 A la rencontre de la chanteuse grenobloise Djazia Satour. En résidence avec ses musiciens à la Source de Fontaine, elle s'apprête à sortir un nouvel album, "Aswât", une invitation au voyage au sud de la Méditerrannée et un retour à son héritage natal.
 

© France 3 Alpes
Sur la grande scène de la Source, à Fontaine près de Grenoble, , Rémi, Ben, Raba et Djazia sont en pleine séance de travail. Ils harmonisent au plus près les voix et les rythmiques, peaufinent les accords parfaits... 

Après une tournée estivale, et avant de retrouver la scène, le groupe s'est posé quelques jours, en résidence à La Source à Fontaine.

Pour son  nouvel album,""Aswât" entièrement écrit en arabe, Djazia Satour aborde des thèmes brûlants comme la dépossession, l'exil, ou l'errance.

Elle a voulu"retrouver les racines de son enfance, redonner leur place et leur voix aux instruments traditionnels, rendre hommage aussi, à tous ces nomades qui se retrouvent à risquer leur vie sur des embarcations de fortune au milieu de l'océan".

"Ce nouvel album est presque celui avec lequel je me sens le plus en phase" confie la chanteuse.

Une mère française, un père algérien, Djazia Satour a passé ses neuf premières années à Alger. Bien avant d'être influencée par le blues, le jazz, la pop ou le folk, le chaabi algérien a bercé son enfance.

Ces musiques traditionnelles ont resurgi naturellement dans l'élaboration de ces nouvelles chansons, à travers ses accents mélodiques et la présence d'instruments typiques du Maghreb.


Reportage de Damien Borrelly, Gilles Ragris, Jozé Manzanarès & Pierre Maillard"Aswât" sortira le 26 octobre ...
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter