Les emblématiques Bulles de Grenoble “suspendues” pour maintenance hivernale

Il est en ce moment impossible de monter à la Bastille autrement que par la route, ou les sentiers à flanc de colline. Depuis ce lundi 8 janvier, l'accès au téléphérique est fermé, jusqu'au 27 janvier, pour entretien. Il faut dire qu'il date de...1934

Par France 3 Alpes

Inaugurées le 29 septembre 1934, les Bulles de Grenoble comptent parmi les premiers téléphériques construits dans une grande agglomération. Certes, seuls le pylône et certaines pièces sont encore d'époque, mais avec 165.000 heures de fonctionnement, l'appareil nécessite un entretien attentionné.

Chaque année, il est mis à l'arrêt, pour des travaux de maintenance. L'occasion aussi d'effectuer plusieurs contrôles de sécurité sur les infrastructures. 

Avec une fréquentation moyenne de l'ordre de plus de 300 000 personnes transportées par an, le téléphérique de Grenoble Bastille  affiche des performances exceptionnelles, et connaît peu d'incidents, -comme en juin 2014, quand le vent avait fait dérailler un câble, bloquant plusieurs personnes dans les oeufs.

Elles font  en tout cas définitivement partie du ciel grenoblois. C'est le site le plus visité dans les Alpes après l'Aiguille du Midi...

Tous les hivers, l'activité du téléphérique est suspendue, le temps de travaux de maintenance.. Dans la gare d'arrivée par exemple, un câble a été remplacé, un travail minutieux , même s'il s'agit de grosse mécanique ...

Reportage d'Anna Koroloff et Gilles Ragris






A lire aussi

Sur le même sujet

Les réactions à Lyon dans la rue, après l'annonce de la démission refusée de Gérard Collomb

Les + Lus