• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le FC Grenoble Rugby résiste et s'impose de justesse face à Castres

La joie de Steven Stephano et Dayna Edwards au Stade des Alpes le 25 mars 2017. / © ROMAIN LAFABREGUE / AFP
La joie de Steven Stephano et Dayna Edwards au Stade des Alpes le 25 mars 2017. / © ROMAIN LAFABREGUE / AFP

En dépit d'un contexte compliqué en coulisses, Grenoble n'a pas abdiqué en l'emportant au finish (21-20) face à Castres, qui a fragilisé son ambition de figurer dans l'une des six premières places du Top 14, samedi lors de la 22e journée.

Par AFP

Dans l'enceinte détrempée du Stade des Alpes, les Isérois ont prouvé qu'ils comptaient rendre les armes la tête haute. Même à l'issue de deux semaines éreintantes, au cours desquelles ils ont encaissé l'éviction de Bernard Jackman et la mise à pied de six joueurs de l'effectif visés par une enquête pour viol.



Avec Mélé à la baguette, auteur de l'ensemble des points des siens, le FCG a maîtrisé la première période, poussant Castres à la faute en conquête, à l'image du carton jaune de Kockott lors d'un ruck (30e).

Le réveil castrais s'opérait au retour des vestiaires, avec un essai de Caballero (59e). Sur une action litigieuse, l'arbitre accordait un essai de pénalité au CO et expulsait le Grenoblois Saseras, tout juste entré, pour un geste d'antijeu (73e).

Mélé donnait finalement la victoire aux Grenoblois, d'un drop qui crucifiait Urios et ses joueurs (78e).

À quatre journées du terme de la phase régulière, le maintien est encore mathématiquement possible pour le FCG. Mais ils sont bien peu à croire à l'avenir en Top 14 du club alpin - qui pointe à 7 points du Stade Français, premier relégable - alors que les Parisiens comptent deux matches en moins.

Castres encaisse son neuvième revers de la saison, tempéré par un point de bonus défensif. À l'issue des rencontres de dimanche, les coéquipiers de Kockott pourraient, avec 52 points au compteur, voir fondre leur assise dans le top 6 du championnat. Mais les hommes de Christophe Urios ont toutefois un match en retard à jouer contre le Stade Français.
 
 

Sur le même sujet

Alpinisme et UNESCO

Les + Lus