• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Grenoble : un chirurgien visé par une enquête préliminaire pour “mise en danger d'autrui”

Photo d'illustration / © Frédéric DOUCHET / MAXPPP
Photo d'illustration / © Frédéric DOUCHET / MAXPPP

La justice a ouvert une enquête pour "mise en danger d'autrui" visant un chirurgien orthopédiste de Grenoble, déjà suspendu pour 18 mois par le conseil de l'ordre des médecins. Il est soupçonné d'avoir commis des erreurs chirurgicales sur des dizaines de patients.

Par MF / AK

Déjà suspendu par le conseil de l'ordre des médecins, le docteur V. est désormais dans viseur de la justice. Le parquet de Grenoble a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire pour "mise en danger d'autrui". 

Ce chirurgien orthopédiste est soupçonné d'avoir commis des erreurs médicales, voire des opérations abusives sur des dizaines de patients. Après enquête, la CPAM de l'Isère avait a en effet recensé 54 dossiers concernés en 2013 et 2014.

 


Les plaintes se multiplient

A ce jour, sept patients, dont certains ont dû être amputés après des infections post-opératoires, ont déposé plainte contre ce praticien pour non suivi post-opératoire, erreurs chirurgicales et défaut de prise en charge. 

Depuis la médiatisation de l'affaire il y a deux semaines, l'avocat de cinq plaignants, Maître Edouard Bourgin, a reçu "plus de 40 appels" d'autres patients désireux de déposer plainte à leur tour. "J'ignore si ces 40 personnes font partie des 55 cas recencés par la CPAM", précise l'avocat. 

"Ce qui est tout a fait anormal c'est que la CPAM ait pu diligenter une enquête et que personne n'ait été informé de la dangerosité de ce chirurgien", poursuit Maître Bourgin, qui plaide pour la radiation du docteur V. 

Il a répondu aux questions notre journaliste Ana Koroloff.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dimanche en Politique Alpes : Eric Piolle, l’heure du bilan

Les + Lus