Un ancien employé de La Poste utilisait la carte essence de l’entreprise à des fins personnelles près de Grenoble, il est convoqué devant la justice

Publié le Mis à jour le
Écrit par Olivia Boisson .

Le montant de l’escroquerie est estimé à plus de 23 000 euros. Pendant plusieurs mois, un ancien employé de La Poste a utilisé la carte essence de l’entreprise à des fins personnelles. Il est aujourd’hui convoqué devant le tribunal judiciaire de Grenoble.

L’escroquerie aura duré huit mois. Un ancien employé de La Poste, âgé de 22 ans, est convoqué devant le tribunal judiciaire de Grenoble pour avoir utilisé la carte essence de l’entreprise à des fins personnelles : selon les forces de l'ordre, du 7 mars au 21 octobre 2022, le mis en cause aurait utilisé cette carte à 423 reprises, pour un montant de 23 762 euros.

Une enquête menée en Isère

Après avoir reçu une alerte de La Poste ainsi que les dates correspondant à l’utilisation de la carte essence dérobée, la brigade de délinquance astucieuse de la sûreté départementale a mené l’enquête. En visionnant les vidéos des stations-service de Meylan, Eybens et de La Tronche, les policiers ont constaté qu’il s’agissait toujours du même individu : un ancien employé de La Poste, qui travaillait "notamment sur le lieu où la carte essence a été volée". Ce dernier utilisait la voiture de son père.

Placé en garde à vue le 1er décembre 2022, le mis en cause déclarait aux enquêteurs avoir acheté cette carte par le biais du réseau social Snapchat pour un montant de 1 500 euros et en avoir fait profiter son entourage contre de l’argent, gagnant ainsi 500 euros par semaine.

Il est convoqué au tribunal judiciaire de Grenoble.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité