Grenoble : « De l’ombre à la lumière », le Cabinet Rembrandt du Couvent Sainte-Cécile rouvre en clair-obscur pour une nouvelle exposition

Publié le
Écrit par Rosine Billioud .

Jusqu’au 23 juillet, le cabinet Rembrandt présente l’exposition « De l’ombre à la lumière » au sein du Couvent Sainte-Cécile, à Grenoble. Un parcours agrandi et embelli qui fait la part belle à une cinquantaine de gravures présentant la technique du clair-obscur, parfaitement maîtrisée par Rembrandt.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Inauguré en 2019 dans le parloir des nonnes du couvent Sainte Cécile, le Cabinet Rembrandt propose à nouveau au public de découvrir une partie des 80 eaux-fortes de Rembrandt qui constituent la collection privée du Fonds Glénat pour le patrimoine et la création.

Cette troisième exposition, intitulée « De l’ombre à la lumière », s’attache à valoriser le travail autour du clair-obscur, très présent dans l’œuvre de l’artiste néerlandais, au travers d’une cinquantaine d’estampes remarquables issues majoritairement de la collection du Fonds Glénat mais également d’un prêt exceptionnel de la Fondation Custodia.  

Rembrandt, maître du clair-obscur

Entre 1626 et 1665, Rembrandt a gravé près de 290 estampes. Même s’il utilisait les mêmes matériaux et savoir-faire que les autres graveurs, il améliore sans cesse sa technique et, en intensifiant l’utilisation de la pointe sèche, il perfectionne le rendu des ombres pour augmenter la puissance dramatique et la densité émotionnelle de ses scènes.

Un travail que cette exposition met en avant à travers des œuvres particulièrement représentatives telles que l’œuvre nocturne La fuite en Egypte dont la lumière, provenant uniquement d’une pâle lanterne, renforce l’atmosphère angoissante de la scène, ou encore la très sensuelle Femme nue allongée (dite aussi La négresse couchée) qui paraît se fondre dans la nuit et qu’on a peur de réveiller.  

Une exposition ludique

Comme lors des expositions précédentes, des loupes sont mises à disposition du public afin de pouvoir profiter de tous les détails des œuvres présentées et d’en apprécier toute la minutie.

Mais la grande nouveauté de cette saison réside dans l’expérience numérique et ludique qu’elle propose autour des gravures. Ainsi, à l’entrée de l’exposition, un petit Rembrandt facétieux accueille les visiteurs à grand renfort de sourires et de grimaces avant de les inviter à poursuivre leur visite.

Un atelier numérique permet de réaliser des gravures sur un écran avec les méthodes utilisées par les artistes de l’époque.

Et, afin de mettre en exergue les minutieux détails de gravures parfois pas plus grandes qu’une dizaine de centimètres, quatre eaux-fortes ont été numérisées et agrandies pour être ensuite animées, renforçant ainsi la très grande expressivité des sujets gravés par Rembrandt qui maitrisait parfaitement la technique et la représentation des émotions. 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Couvent Sainte-Cécile

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité