Grenoble : fin de l'épisode de pollution à l'ozone, la procédure d'information-recommandation levée

La procédure d'information-recommandation a été levée dimanche à minuit dans le bassin grenoblois. L'épisode de pollution à l'ozone a pris fin notamment grâce à une chute des températures. La situation devrait rester stable en ce début de semaine.

Un bref épisode de pollution a touché le bassin grenoblois. (Archives)
Un bref épisode de pollution a touché le bassin grenoblois. (Archives) © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
L'épisode de pollution aura duré cinq jours dans le secteur de Grenoble. La procédure d'information-recommandation, activée mercredi, a été levée dimanche 2 août à minuit dans le bassin d'air grenoblois en raison de "la baisse des niveaux de concentration d'ozone". Ce pic de pollution était lié à la canicule qui a touché les Alpes du Nord en milieu de semaine dernière.

Avec la chute du mercure et l'arrivée du vent dimanche, la situation s'est améliorée partout en Auvergne-Rhône-Alpes, y compris dans le bassin lyonnais Nord-Isère qui avait été placé en niveau d'alerte N1. "Lundi 3 août, un vent de nord marqué associé à un ciel toujours pluvieux devrait conduire au maintien d'une bonne qualité de l'air en Auvergne-Rhône-Alpes", annonce l'organisme de surveillance de la qualité de l'air Atmo.
 
Et la situation devrait rester stable en début de semaine. Mardi, "le vent reste marqué et contribuera à disperser les polluants émis dans l’atmosphère". Le pic de chaleur prévu en fin de semaine pourrait toutefois changer la donne.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement