Grenoble : un masque à fenêtre pour faciliter la communication avec les sourds et malentendants

La ville de Grenoble va expérimenter un masque à fenêtre qui permettra aux personnes sourdes, malentendantes ou atteintes d'un handicap cognitif de communiquer plus facilement avec autrui. 
(photo d'illustration)
(photo d'illustration) © Jean-Marc LOOS / Maxppp
"Le masque imposé par la crise sanitaire a l’inconvénient de cacher le visage, et de rendre impossible la lecture sur les lèvres, ou de saisir l’expression du visage", relève la ville de Grenoble.

C'est pourquoi elle expériente un masque à fenêtre pour faciliter la communication avec les personnes malentendantes, sourdes ou avec un handicap cognitif. Un masque qui, au niveau national, n’est pas encore homologué.
   

Réalisation d'un prototype


L’expérimentation du dit masque à fenêtre sera réalisé à l’accueil de l’hôtel de ville, en lien avec des représentants d’associations de personnes malentendantes et sourdes. Et c'est la couturière Kheira Capdepon, adjointe aux Personnes âgées et à la Politique intergénérationnelle qui a réalisé le prototype.

"Si le modèle est homologué, il pourra être réalisé par toutes et tous et être commercialisé par des associations ou entreprises intéressées, indique la mairie. Ainsi les collectivités pourront commander ce type de masque pour équiper les personnels d’accueils, les bibliothécaires, les professionnel-les de la petite enfance, les médiatrices et médiateurs des musées, les assistant-es sociales…"

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société covid-19 santé