Grenoble. La permanence d'Émilie Chalas “murée” par des plaques de polystyrène

Collé sur la vitrine de la permanence de la députée LREM et candidate à la mairie de Grenoble Emilie Chalas, un mur de polystyrène a été érigé dans la nuit du lundi 13 au mardi 14 janvier 2020. / © Dominique Bourget
Collé sur la vitrine de la permanence de la députée LREM et candidate à la mairie de Grenoble Emilie Chalas, un mur de polystyrène a été érigé dans la nuit du lundi 13 au mardi 14 janvier 2020. / © Dominique Bourget

Mauvaise surprise pour la Députée LREM et candidate à la maire de Grenoble Emilie Chalas. Elle a retrouvé ce mardi 14 janvier 2020, la vitrine de son local de campagne "muré" par des plaques de polystyrène sur laquelle des menaces ont été inscrites.

Par Aurélie Massait

Après celle du Député de la 2e circonscription de l'Isère Jean-Charles Colas-Roy, c'est au tour de la permanence d'Emilie Chalas, également députée LREM et candidate à la mairie de Grenoble de se retrouver prise pour cible.

Dans un message posté ce mardi 14 janvier 2020 vers 7h15 sur son compte twitter, celle-ci annonce avoir découvert son local de campagne, place de l'ancien tribunal de Grenoble, muré par des plaques de polystyrène.

 
 

"On ne lâchera rien" a réagi Emilie Chalas dont les soutiens avaient déjà été chahutés par des participants à la manifestation contre la réforme des retraites le samedi 7 décembre 2019 à Grenoble.

 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus