• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Grenoble : pourquoi les bus et les trams de la TAG ont cessé de circuler pendant 1 heure ce vendredi 23 novembre ?

Le tramway de Grenoble. Photo d'illustration. / © Yann Gonon - France 3 Alpes.
Le tramway de Grenoble. Photo d'illustration. / © Yann Gonon - France 3 Alpes.

Ce vendredi 23 novembre 2018, la circulation des trams et des bus a été interrompue à Grenoble entre 13 et 14 heures. En cause, un mouvement de protestation contre les actes d'incivilités qui se multiplient.

Par Yann Gonon

La mesure est inédite et devrait marquer les esprits.

C'est en tout cas ce qu'espère la SEMITAG, la société qui gère les transports dans l'agglomération de Grenoble. Ce vendredi 23 novembre 2018, la circulation est bus et des trams a été interrompue. La raison ? La multiplication des violences ces dernières semaines contre des chauffeurs.

Depuis septembre 2018, ce sont 210 signalements qui auraient été effectués. Jets de projectiles, agressions physiques ou verbales, ces actes de violences seraient de plus en plus fréquents selon la SEMITAG. Plus violents également.

La dernière agression violente remonte au 7 novembre dernier. Vers 22 heures, un conducteur de la ligne C2 a reçu de violents coups au visage de la part d'un voyageur. Il souffre de multiples hématomes au visage.

Ce vendredi à 13 heures, une délégation d'agents a été reçue en préfecture au moment où le trafic a été interrompu sur l'ensemble du réseau.
 






 

A lire aussi

Sur le même sujet

ASM Clermont-Auvergne-Lyon. Azéma : « Ca va être costaud ! »

Les + Lus