Grenoble : le téléphérique de la Bastille reprend du service samedi 1er février après un mois de travaux

Après quatre semaines de travaux d'entretien, le célèbre téléphérique de la Bastille reprend du service ce samedi 1e février. Chaque année, le matériel est révisé et les câbles retendus pour permettre une exploitation en toute sécurité.
Remontage de l'arbre rapide après remplacement des roulements
Remontage de l'arbre rapide après remplacement des roulements © © RTGB
Les instances de contrôles ont donné leur "feu vert", les célèbres bulles de Grenoble vont pouvoir repartir à l'assaut du fort de la Bastille. Fermé depuis 4 semaines pour des travaux de rénovation, le téléphérique reprend du service ce samedi 1er février.

La réouverture est prévue à 11 heures. Le public pourra à nouveau prendre place à bord des cabines transparentes. Le téléphérique était fermé depuis le 6 janvier dernier pour ses traditionnels travaux de maintenance. Une fermeture programmée chaque année depuis le début de l'exploitation de l'équipement il y a 85 ans. 

Cette année encore, toute la machinerie a été passée au peigne-fin. Les différentes poulies ont été vérifiées, les soudures passées au contrôle "magnétoscopique". Le reste des travaux a consisté à reprendre la tension du câble tracteur après plus de 170 000 heures de fonctionnement, rien que sur l'année 2019.
 
Changement de l'axe et des roulements de la poulie retour, en gare d'arrivée du téléphérique
Changement de l'axe et des roulements de la poulie retour, en gare d'arrivée du téléphérique © © RTGB

Au total le montant des travaux pour ces révisions s'élève à près de 40 000 euros. L'an dernier, la somme consacrée aux travaux d'entretien s'élevait déjà à 60 000 euros.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture montagne