Grenoble. 60 000 euros de travaux prévus pendant la fermeture annuelle du téléphérique de la Bastille.

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yann Gonon
© Daniel Despin

Plus de bulles pendant 4 semaines au dessus de Grenoble. Le téléphérique de la Bastille est fermé depuis ce lundi 7 janvier 2019 pour les traditionnels travaux d'entretien du début d'année. Le coût des travaux prévus cette année devrait s'élever à 60 000 euros.

Pendant 4 semaines, Grenoble va être privé de l'un de ses symboles. Le téléphérique de la Bastille est fermé depuis ce lundi 7 janvier 2019. Il le restera jusqu'au 2 février, le temps des traditionnels travaux d'entretien prévus chaque début d'année.

La fermeture annuelle du téléphérique de la Bastille, c'est "chaque année depuis 84 ans", depuis la mise en service de l'ouvrage,  rappelle la Régie du téléphérique de Grenoble. Une fermeture au mois de janvier pour "assurer les travaux de maintenance annuels sur la remontée mécanique".

Cette année, après 167 000 heures de fonctionnement, plusieurs opérations seront menées par des techniciens spécialisés.

Il faudra d'abord contrôler le "câble tracteur" qui date de 2003. Long de 1405 mètres pour un diamètre de 33 mm, il permet de tracter les cabines à la montée, mais aussi de les retenir à la descente. Pour effectuer le contrôle "magnétographique", il faudra débrayer de ce câble les 8 cabines.

 


Les techniciens vont aussi vérifier la poulie motrice. C'est elle qui entraîne tout le dispositif. Elle date de 1976.

Sont également prévus, l'échange des "câbles de tension porteurs" ou encore les "travaux courants de maintenance" (remplacement de courroies et autres roulements).

Deux jours d'essais sont prévus à la fin des travaux. La réouverture du téléphérique est prévue le samedi 2 février à 11 heures.


Voir le reportage de Daniel Despin, Didier Albrand et Tao Huynh
 
durée de la vidéo: 01 min 10
Intervenants :




 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.