Grenoble : trois trafiquants de drogue du quartier de l'Alma condamnés à 4 ans, 2 ans, et 8 mois de prison

Trois trafiquants de drogue, du réseau du quartier de l'Alma ont été condamnés ce mercredi 7 septembre entre 4 ans et 8 mois d'emprisonnement indique ce jeudi 9 septembre le procureur-adjoint de la République de Grenoble Boris Duffau.
Palais de justice de Grenoble
Palais de justice de Grenoble © Isabelle Guyader France 3 Alpes

Les faits remontent au 30 avril 2019 , dans le cadre d’une enquête de la police sur un trafic local de stupéfiants dans le quartier de l’Alma à Grenoble : sept personnes, trois majeurs (âgés de 18 à 21 ans) et quatre mineurs (âgés de 16 et 17 ans) avaient été interpellées et présentées à un juge d’instruction.

12 kilos de résine de cannabis, un kilo d’herbe de cannabis avaient été saisis par la Sûreté départementale, ainsi que 400 grammes de cocaïne, plus de 2 500 euros, une réplique de fusil d’assaut kalachnikov et deux gilets pare-balles. Un des principaux suspects avait réussi à prendre la fuite et avait été interpellé sur mandat d’arrêt en juin 2021.

Les enquêteurs avaient mis en œuvre de nombreuses surveillances physiques et "avaient observé que ce point de deal était ouvert sept jours sur sept, de 10 heures à 23 h 30, avec, selon leurs estimations, environ 35 transactions par heure et un chiffre d’affaires potentiel de 15 à 20 000 euros par jour".

Le tribunal correctionnel a jugé trois des protagonistes de cette affaire ce 7 septembre, indique ce jeudi 9 septembre le procureur adjoint Boris Dufffau .

Le « gérant » du point de revente (28 ans)  a été condamné à la peine de 4 ans d’emprisonnement dont 1 an avec sursis probatoire ainsi qu’une interdiction de paraitre dans le quartier de l’ALMA, il a été maintenu en détention.

L'un des principaux vendeurs/ravitailleurs âgé de 22 ans, absent à l’audience, a été condamné à la peine de 2 ans d’emprisonnement avec mandat d’arrêt et interdiction de paraitre sur la commune de Grenoble pendant 5 ans.

Enfin, le troisième prévenu, de 23 ans, dont l’appartement servait de lieux de stockage d’une partie des stupéfiants et des fonds, a été condamné à la peine de 8 mois d’emprisonnement avec sursis probatoire et interdiction de paraître en Isère.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
drogue faits divers