L'homme qui a foncé sur 2 abribus au volant d'une camionnette à Marseille est originaire de l'Isère

© Sylvain Prouteau - France 3 Provence-Alpes
© Sylvain Prouteau - France 3 Provence-Alpes

L'homme interpellé ce lundi 21 août 2017 après avoir foncé sur deux abribus à Marseille est originaire de l'Isère. Il vit près de la Mure. Une femme a été tuée. La motivation "terroriste" semble pour l'heure écartée. Le parquet s'oriente vers une piste "psychiatrique".

Par Yann Gonon

L'homme qui a tué un piéton et en a blessé un autre ce matin en fonçant à bord d'une camionnette sur deux abribus à Marseille est originaire de l'Isère selon les premiers éléments de l'enquête. Né en 1982 à La Tronche, il vit habituellement près de La Mure à une trentaine de kilomètres de Grenoble et serait "défavorablement connu des services de police", notamment pour des vols de voitures, selon des sources policières. Selon la radio RTL, l'homme de 34 ans, Idriss H., serait connu pour huit condamnations de droit commun, mais il n'est pas fiché S. 

Pas de motivation terroriste à priori pour son acte, l'enquête s'orienterait plutôt vers une piste psychiatrique. Un courrier en lien avec une clinique psychiatrique de la région a été découvert sur lui.

Selon le Dauphiné Libéré, une perquisition a été menée en milieu de journée par la Police Judiciaire chez des proches du suspect, à Sillans près de Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs, où l'homme a longtemps vécu.

C'est tôt ce matin que le drame s'est produit. Entre 8H30 et 9H30, un fourgon Renault Master a foncé sur un premier abribus à la cité Val Plan, dans le 13e arrondissement (nord-est), blessant grièvement une femme qui a été hospitalisée pour une fracture du bassin, selon le parquet. Puis la même voiture a foncé sur un autre abribus dans le 11e arrondissement, tuant une femme. Le véhicule en cause a, quelques minutes plus tard, été immobilisé par la police au bout du Vieux-Port, et la brigade anti-criminalité a procédé à l'interpellation du conducteur. La camionnette était volée, selon le parquet. Une centaine de policiers ont été mobilisés pour l'intervention.

Cet évenement survient dans un contexte de forte menace terroriste en France et en Europe, quatre jours après un attentat à la voiture-bélier à Barcelone qui a fait 13 morts et 120 blessés. 


A lire aussi

Sur le même sujet

On prépare la fête des Lumières à l'Hôtel-Dieu de Lyon

Près de chez vous

Les + Lus