L'Institut des Risques Majeurs de Grenoble a 30 ans : une structure créée sous l'impulsion d'Haroun Tazieff

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

L'Institut des risques majeurs, implanté à Grenoble, fête ses 30 ans. Cette structure associative, créée sous l'impulsion du département de l'Isère et du volcanologue Haroun Tazieff,  joue toujours un rôle-clé, régional et national, dans la prévention des accidents naturels et technologiques.

Par France 3 Alpes

 Ses actions d'information et d'expertise auprès des autorités, des élus et de la population restent un travail de longue haleine pour appliquer sur le terrain les réflexes de sécurité civile.

Gilets de sécurité, cartes d'état major... un kit pour gérer une situation de crise. C'est une nouvelle action de prévention de l'Institut des risques majeurs : il a monté une "cellule mobile d'appui aux entraînements et aux exercices" : Un groupe d'experts aide les communes à tester le protocole réglementaire : le "Plan communal de sauvegarde".   

L'Institut des risques majeurs a été fondé en 1988. C'est une retombée non radio-active de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Une prise de conscience de l'impréparation aux aléas technologiques, mais aussi naturels : Glissements de terrain, inondations, séismes. Le pionnier, c'est le volcanologue Haroun Tazieff. Et le département de l'Isère est son laboratoire.
 


 

   

Sur le même sujet

"Saveurs de l'Ain", une marque ombrelle

Les + Lus