Isère : au centre de vaccination Alpexpo, la demande est forte pendant l'Ascension

Le centre de vaccination Alpexpo frôle la barre des 4000 personnes vaccinées par jours pendant ce pont de l'Ascension. La politique est de proposer une injection à tous ceux qui prennent un rendez-vous. 

Le centre de vaccination Alpexpo à Grenoble.
Le centre de vaccination Alpexpo à Grenoble. © Alpexpo

Jeudi 13 mai, les axes de circulation étaient chargés de vacanciers qui profitaient du pont pour partir vers le sud au soleil pendant le pont de l'Ascension. Pour une toute autre raison, les allées d'Alpexpo, le centre d'exposition et de congrès de Grenoble, étaient également bien remplies pour ce jour férié. Reconverti en centre de vaccination contre le Covid-19 depuis début avril, Alpexpo ne prend pas de pause pendant ce long weekend. 

"On est ouvert comme on l'était le 1er mai et les 7 et 8 mai. Nous avons eu 3936 vaccinations ce 13 mai. Aujourd'hui, on est sur la doctrine, "toute personne de 18 ans et plus peut se faire vacciner du moment qu'elle prend rendez-vous". On a un carnet de rendez-vous qui est plein à 95%. Il y a toujours des créneaux disponibles", confie Jérôme Riff, le directeur d'Alpexpo. 

"On a une forte accélération avec l'annonce du pass sanitaire"

Depuis que le centre de vaccination a ouvert ses portes à tous les publics sans restriction, l'afflux a grimpé en flèche. "Le 9 avril, on était à 900 rendez-vous par jour. Là, on a une forte accélération avec l'annonce du pass sanitaire et avec l'été qui arrive. Les gens veulent se faire vacciner", poursuit Jérôme Riff.

De nombreux étudiants sont comptabilisés dans les rangs des volontaires au vaccin, alors que le CHU de Grenoble a également ouvert 100 créneaux par jour pour l'Université Grenoble Alpes. "Les étudiants vont bientôt partir en vacances et rentrer chez eux. Ils sont aussi nombreux à vouloir partir à l'étranger", pointe Jérôme Riff. 

Les doses injectées à Alpexpo sont à 80% du Pfizer et à 20% du Moderna, les deux vaccins qui s'appuient sur la technologie ARN messager. "Les gens ont compris que l'AstraZeneca, qui fait l'objet de plus de méfiance, n'était pas injecté dans les centres de vaccination", conclut Jérôme Riff. 

De manière générale, tous les centres de vaccination de la région sont ouverts pendant ce pont de l'Ascension, comme au Parc des expositions de Chambéry en Savoie. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé