JO de Paris 2024. "Une course contre la montre débute", le champion du monde de triathlon Dorian Coninx souffre de deux fractures

Victime d'une lourde chute lors d'une course au Japon, le champion du monde de triathlon Dorian Coninx a indiqué, ce mercredi 15 mai, souffrir de deux fractures. L'Isérois espère revenir à temps pour participer aux Jeux olympiques de Paris 2024, qui auront lieu dans un peu plus de deux mois.

Les nouvelles ne sont pas rassurantes pour le champion du monde de triathlon, Dorian Coninx, après une mauvaise chute. L'Isérois, grand espoir de médaille pour les Jeux olympiques de Paris 2024, est lourdement tombé à vélo, samedi 11 mai, lors de l'épreuve de World Triathlon Series (l'équivalent des Championnats du monde de la discipline, NDLR) de Yokohama, au Japon.

Après des examens, son entourage a fait savoir qu'il souffrait "d’une fracture complète non déplacée du poignet droit et d’une fracture non déplacée du coude droit". Le triathlète, qui s'entraîne à Grenoble, n'a pas caché sa déception : "Suite à la mauvaise chute que j'ai fait à Yokohama, j'ai fait des examens. J'ai une fracture du scaphoïde (un os du poignet, NDLR) et une fracture du col du radius (un os du coude, NDLR). Ce n'est pas terrible, c'est un petit coup dur."

Après l'épreuve de samedi, il était revenu sur les circonstances de cet accident : "La course s'était bien passée jusque-là. En natation, j'étais ultra bien et bien placé. À vélo, je me sentais très à l'aise, là aussi très bien placé. J'étais à l'avant même au moment de la chute. Un gars arrive de la gauche. C'était très serré et on était très nombreux. Je pense qu'il est un peu sorti de sa trajectoire et est venu taper mon guidon et ça nous a fait tous les deux tomber."

Revenir "le plus vite possible"

Ce samedi 11 mai, Dorian Coninx, comme d'autres triathlètes tricolores dont l'Isérois Léo Bergère, arrivé quatrième, effectuait son retour sur le circuit. Une première étape à Abu Dhabi, début mars, avait été annulée à cause de mauvaises conditions météorologiques. La course japonaise était donc l'occasion de se faire remarquer en vue des sélections pour les JO de Paris.

Mais à un peu plus de deux mois des Jeux (du 26 juillet au 11 août), le champion du monde en titre ne souhaite pas faire une croix sur le rendez-vous de l'année : "Je vais me faire opérer demain pour que ça cicatrise le plus vite possible et que je sois capable de revenir le plus vite possible. La bonne nouvelle est qu'il reste un peu de temps avant l'échéance de l'année, fin juillet. Je reste très optimiste sur ma capacité à revenir. Ça m'est déjà arrivé et je suis déjà parvenu à revenir vite", a-t-il indiqué dans un communiqué ce mercredi.

"Ma préparation jusque-là avait été idéale et je suis en forme. J’ai le soutien de la Fédération française de triathlon et de tout le staff. Une course contre la montre débute et je vais tout faire pour la gagner", a-t-il conclu.