• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Justice: Ouverture demain, mardi 23 octobre 2018, du procès de l'avalanche meurtrière des 2 Alpes en 2013

Archives / © France 3 RA
Archives / © France 3 RA

Demain mardi 23 octobre 2018, s'ouvrira le procès de l'avalanche des Deux-Alpes, survenue en janvier 2016. Le professeur qui accompagnait un groupe scolaire de Lyon est mis en examen pour "homicide involontaire". Deux élèves et un ressortissant ukrainien sont décédés dans ce drame.

Par Daniel Despin

Le procès de l'avalanche meurtrière des Deux- Alpes se tiendra demain, mardi 23 octobre 2018, au tribunal correctionnel de Grenoble. 

Le 13 janvier 2016, deux élèves et un ressortissant ukrainien trouvaient la mort, dans une avalanche, survenue sur la piste de Bellecombe aux 2 Alpes, fermée à l'époque, en raison du risque élevé d'avalanche.

Le professeur de sport de 49 ans, qui encadrait le groupe sera jugé pour "homicides involontaires". Il est accusé d'avoir laissé son groupe emprunter une piste fermée, après avoir franchi les filets de protection, alors que le risque d'avalanche était de 3 sur 5 ce jour-là.

Un procès sur fond d'expertise psychiatrique, puisque le professeur qui accompagnait une dizaine de jeunes élèves du lycée St Exupéry de Lyon, sortait d'un séjour en hôpital psychiatrique. Il était vraisemblablement sous traitement lourd (antidépresseur et stabilisateur d'humeur), le jour du drame.

Le tribunal pourrait tenir compte de cette fragilité de l'enseignant et son manque d'autorité, évoqués par les enfants eux-même. " Il ne disait jamais non, il était trop gentil".

Par ailleurs, la veille, le groupe avait déjà emprunté cette piste, qui était déjà fermée, sans incident. Ce qui pourrait expliquer la tentation de prise de risque de tout le groupe.

Dans ce procès, la responsabilité de la station isèroise et celle de l'établissement scolaire ont été écartées. 

Au lendemain de ce drame, plus de 300 personnes s'étaient rassemblées dans la station isèroise, pour observer une minute de silence à la mémoire des 3 victimes. Léo et Thelma, 16 ans et un ressortissant ukrainien, qui se trouvait au même endroit que le groupe au moment du drame.
 
Rappel avalanche des Deux-Alpes



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : à la Sucrerie de Bourdon, les salariés se mobilisent

Les + Lus