Les trois matchs que le Grenoble Foot 38 doit désormais gagner pour accéder à la Ligue 1

Le club isérois a battu Rodez (1-0) lors de la 38ème journée de Ligue 2 samedi 15 mai et s'est qualifié pour les play-offs d'accession en Ligue 1. Désormais, les Grenoblois doivent gagner trois confrontations pour gagner leur ticket pour l'élite. On connaît déjà leurs deux premiers adversaires. 

Les joueurs de Grenoble Foot 39 fêtent leurs victoires face à Rodez le 15 mai 2021 au Stade des Alpes.
Les joueurs de Grenoble Foot 39 fêtent leurs victoires face à Rodez le 15 mai 2021 au Stade des Alpes. © PILLAUD STEPHANE / MAXPPP

Sur la pelouse du stade des Alpes, Grenoble Foot 38 a validé son ticket pour les play-offs d'accession en Ligue 1 en battant Rodez (1-0) sur un penalty de Jessy Benet à la 76ème minute lors de la dernière journée de championnat. Les joueurs isérois terminent à la 4ème place de Ligue 2 et étirent leur saison avec un espoir, encore un peu fou, de monter en Ligue 1. 

"Je suis très fier de tous les joueurs, de mon staff. On a réalisé une saison superbe, avec probablement la 18e ou 19e masse salariale de L2, avec des structures en hiver très compliquées. Faire ces barrages est une récompense pour tout le monde", a confié l'entraîneur grenoblois Philippe Hinschberger après la rencontre. 

Un duel face au Paris FC le 18 mai

Le programme s'annonce maintenant copieux pour ses troupes. Le GF38 va recevoir le Paris FC, cinquième de Ligue 2, mardi 18 mai au stade des Alpes. Ensuite, si les Isérois sortent vainqueurs de ce duel, ils iront sur le terrain de Toulouse vendredi 21 mai, troisième du championnat. En cas de nouveau succès, il y aura ensuite une dernière marche à franchir pour monter au paradis footballistique : battre le 18ème de Ligue 1 lors d'un match aller-retour les 27 et 30 mai. Un défi qui ressemble à quelque chose comme des travaux d'Hercule modernes. 

"On va commencer à préparer Paris FC, une équipe contre laquelle on a souffert cette saison entre le match nul (0-0) chez nous et la défaite (0-2) là-bas. Les barrages sont un parcours du combattant mais on va faire tous les matchs possibles et on verra", a lancé Philippe Hinschberger, qui préfère ne pas se prendre à rêver tout de suite. 

"On ne se met aucune limite "

Les supporteurs grenoblois, privés de stade à cause des restrictions sanitaires toujours en place, ne pourront pas pousser leurs joueurs en tribunes face au Paris FC. Mais ils se sont enflammés sur les réseaux sociaux et certains ont même salué bruyamment la victoire face à Rodez aux abords de l'enceinte du stade des Alpes hier soir au coup de sifflet final. 

"On a des supporters incroyables qui sont toujours derrière nous et ne lâchent jamais, je suis époustouflé. On ne se met aucune limite et voulons continuer notre parcours qui fait rêver", a sourit Achille Anani, l'attaquant du GF38, en conférence de presse hier soir. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport