Meurtre de Mehdi Chine: les quatre accusés acquittés en appel par la Cour d'Assises de Lyon

La cour d'Assises de Lyon / © France 3 Alpes / Florine Ebbhah
La cour d'Assises de Lyon / © France 3 Alpes / Florine Ebbhah

Condamnés à de lourdes peines en première instance, ils comparaissaient depuis le 25 janvier à Lyon pour le meurtre du jeune Caïd grenoblois Mehdi Chine. A la surprise générale, ce vendredi 9 février 2018, Amine Lashab, Karim Bououdine, Radhouane Belhoul et Nassim Cherrad ont été acquittés.

Par Aurélie Massait

Coup de théâtre devant la Cour d'Assises du Rhône ce vendredi après-midi.

Amine Lashab, Karim Bououdine, Radhouane Belhoul et Nassim Cherrad qui comparaissaient pour le meurtre de Mehdi Chine en 2010 rue Paul Cocat à Grenoble ont été acquittés.


En première instance, ces quatre grenoblois avaient pourtant tous été reconnus coupables du "meurtre en bande organisée" du jeune caïd du quartier Teisseire.

Ils avaient écopé de peines de 15 à 20 ans de prison.


Le crime était apparu d'autant plus odieux à l'époque que les quatre accusés étaient les "lieutenants" et amis d'enfance de Mehdi Chine.

L'avocat des parties civiles Ronald Gallo s'est dit révolté par cet acquittement estimant que "Mehdi Chine avait dans ce procès été traité comme un déchet qui ne compte pas".

De son côté, Bernard Ripert, avocat d'un des accusés a estimé que cette décision était le résultat d'une "série d'affabulations et d'erreurs de procédure que le premier procès à Grenoble n'avait pas permis de mettre en évidence".

Pour maître Ripert, "la justice lyonnaise a rendu son honneur à la justice et lavé les mensonges des juges grenoblois".

Selon ce dernier, les quatre accusés seront libres dès ce soir et plus aucun recours n'est possible.

Les interviews de Me Ripert et Me Gallo :


Sur le même sujet

Quand un député du Cantal invite les partisans des 80 km/h à monter en voiture avec lui

Les + Lus