Rugby : cinq Grenobloises dans le XV de France féminin pour affronter la Nouvelle-Zélande, Manae Feleu capitaine

Cinq joueuses du FCG ont été sélectionnées en équipe de France pour affronter, ce samedi, la Nouvelle-Zélande lors du WXV, un nouveau tournoi international. La deuxième ligne des Amazones de Grenoble, Manae Feleu, sera capitaine des Bleues.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"J’étais un peu choquée, je ne m’y attendais pas, pas du tout". Nommée capitaine des Bleues pour la première fois, Manae Feleu se dit "honorée" d'avoir été choisie pour mener le XV de France féminin ce samedi face à la Nouvelle-Zélande.

Les Bleues, troisièmes au classement mondial, affrontent les Black Ferns, deuxièmes, lors de la première journée du WVX, un nouveau tournoi international créé par World Rugby.

La seconde ligne de Grenoble, en cinquième année de médecine, va retrouver les terres néo-zélandaises où elle a joué pendant plusieurs années. La jeune femme de 23 ans est originaire du Pacifique, de Wallis-et-Futuna. Elle a été formée au club de Afili Futuna Rugby, puis est partie faire ses études en Nouvelle-Zélande où elle évoluait au sein du Havelock North Rugby Club (sud-est de l'île du nord). Elle est arrivée dans les Alpes en 2020, après un passage par Dijon. 

Retrouvailles avec la Nouvelle-Zélande pour Manae Feleu

"Ce pays tient une place spéciale dans mon cœur et je suis toujours hyper contente d’avoir la chance d’y retourner et encore plus de pouvoir le faire dans ce contexte, à savoir jouer au rugby avec l’équipe de France, de pouvoir matcher contre ces nations du sud. Finalement, ce n’est que du positif pour moi de vivre cette expérience", a commenté Manae Feleu auprès de la Fédération française de rugby.

Les couleurs du FCG seront bien représentées dans l'effectif tricolore puisque cinq membres des Amazones de Grenoble ont été sélectionnées par Gaëlle Mignot et David Ortiz pour la rencontre qui se déroulera sur la pelouse de Wellington, ce samedi matin à 8 heures (heure française), sur un total de 23 joueuses. 

durée de la vidéo : 00h03mn27s
Portrait d'Emeline Gros, joueuse des Amazones de Grenoble (reportage du 26 novembre 2019) ©France 3 Alpes / G. Ragris - F. Ebbhah - V. Muamba

Cinq joueuses des Alpes en équipe nationale

Il s'agit également d'Ambre Mwayembe (formée à l'US Vizille), d'Alexandra Chambon (formée à l'US Montmélian), de Léa Champon (formée à l'US Vinay 38) et d'Emeline Gros (formée au CA Mauriennais).

En 2019, France 3 Alpes avait suivi cette dernière, alors capitaine de l'équipe grenobloise (voir reportage ci-dessus).

Le WXV est un nouveau tournoi regroupant les nations des deux hémisphères. Les équipes sont réparties en trois divisions. La France évolue dans la première aux côtés de la Nouvelle-Zélande, pays hôte, de l'Australie et du Canada.

Le WXV, un tournoi entre les deux hémisphères

"J’ai si hâte de vivre cette nouvelle compétition ! C’est un concept qui est génial pour le rugby féminin, on n’a pas souvent l’occasion de pouvoir jouer une nation de l’hémisphère sud et ça nous permet de matcher davantage face à ces nations, au-delà des rendez-vous des Coupes du monde, alors c’est top. Il me tarde d’y être", a réagi Manae Feleu.

Il y a près d'un an, lors de la Coupe du monde, les Bleues avaient perdu d'un petit point en demi-finales face aux Néo-Zélandaises (25-24).

La compétition se déroule du 21 octobre au 4 novembre. Après les Black Ferns, les Françaises affronteront l'Australie et le Canada, respectivement cinquième et quatrième au classement mondial. Les rencontres sont retransmises sur TMC.