Tour de France : Egan Bernal, vainqueur en 2019, abandonne à l'aube de l'étape reine entre Grenoble et Méribel

Egan Bernal, 16e du classement général du Tour de France, ne prendra pas le départ de la 17e étape mercredi entre Grenoble et le col de la Loze, en Savoie.

Le coureur colombien Egan Bernal a abandonné le Tour de France avant le départ de la 17e étape.
Le coureur colombien Egan Bernal a abandonné le Tour de France avant le départ de la 17e étape. © Marco Bertorello / AFP / POOL
"Nous pensons qu’il est plus sage pour lui d’arrêter". C'est par ces mots que Dave Brailsford, le patron de l’équipe Ineos Grenadiers, a annoncé l'abandon d'Egan Bernal pour le Tour de France dans la matinée du mercredi 16 septembre, sans plus de précisions pour l’instant sur l’état de santé du coureur colombien. Une annonce, à l'aube de la 17e étape entre Grenoble et Méribel (Savoie), qui n’est pas vraiment une surprise au vu des difficultés rencontrées dans les deux dernières étapes.

Lorsque les compétitions professionnelles ont repris début août, tous les voyants semblaient pourtant au vert pour le jeune leader de l’équipe britannique Ineos Grenadiers. Il s’imposait dès la première course en remportant l’exigeante Route d’Occitanie. Mais lors du Critérium du Dauphiné, le Colombien avait montré des signes de faiblesse. Il avait abandonné juste avant la quatrième étape, le 15 août, entre Ugine et Méribel. D’après son équipe, Egan Bernal souffrait de problèmes de dos.
 
Arrivé sur le Tour de France sans les deux anciens leaders, Christopher Froome et Geraint Thomas, Egan Bernal n’a pas réussi à enclencher la machine Ineos pour prendre les commandes de la Grande Boucle. Dans le Grand Colombier dimanche, il s’est fait rapidement distancé, terminant à plus de 7 minutes du vainqueur, Tadej Pogacar et du maillot jaune Primoz Roglic. Depuis, les dés semblaient jetés : ses lieutenants obtenaient leurs bons de sortie dans l’étape d’hier entre La Tour-du-Pin et Villard-de-Lans, et le coureur colombien accumulait encore du retard au général. Il a bouclé l’étape iséroise ce mardi en 127e position, plus de dix minutes après le maillot jaune. Egan Bernal était mercredi matin 16e au classement général, à plus de 19 minutes de Primoz Roglic.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport