Un homme dans le coma après avoir été renversé à trottinette par une voiture, la police lance un appel à témoin

La police nationale a lancé un appel à témoin dans le cadre d'une enquête sur un accident de la circulation survenu à Echirolles ce mercredi 13 mars. Un homme qui circulait sur une trottinette électrique a été grièvement blessé lors d'une collision avec une voiture. Les enquêteurs cherchent des témoins de l'accident.

L'accident s'est produit mercredi en fin de journée à Echirolles, commune du sud de l'agglomération grenobloise.

Un homme d'une trentaine d'années qui circulait sur une trottinette électrique a été grièvement blessé après un accident avec une voiture.

L'individu de "type nord africain, de corpulence normale", aux "cheveux foncés courts" avait été transporté au CHU Grenoble-Alpes dans un état critique, son pronostic vital engagé.

La victime dans un état critique

Deux jours après l'accident, il est toujours dans le coma. Il circulait sur une trottinette électrique "de marque Z-pro, de couleur kaki", précise la police dans son appel à témoin.

Il a été percuté par une automobiliste de 79 ans sur la chaussée, ce mercredi 13 mars "vers 19h30, avenue Kimberley à hauteur du rond-point avec la rue Pierre Mendès France à Echirolles", détaillent les enquêteurs.

La septuagénaire conduisait une Renault Twingo de couleur rouge foncé. 

Définir les circonstances de l'accident

Les enquêteurs ne disposent pour l'instant que de la version de l'automobiliste. Ils cherchent à obtenir des renseignements complémentaires grâce aux témoignages de personnes qui auraient assisté à l'accident ou qui seraient susceptibles de fournir des informations.

Celles-ci sont invitées à contacter l'hôtel de police de Grenoble au 04 76 60 40 40.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité