Un homme, touché par plusieurs balles, retrouvé mort près de Grenoble

Un homme de 38 ans, victime de plusieurs coups de feu, a été retrouvé décédé ce mardi 5 mars en milieu de soirée à Echirolles (Isère), près de Grenoble. Une enquête a été ouverte.

Un homme de 38 ans a été retrouvé mort, ce mardi 5 mars peu après 22h40, sur la commune d'Echirolles (Isère), indiquent les sapeurs-pompiers ce mercredi, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

La victime a été retrouvée au niveau de la rue de la Viscose. À leur arrivée sur place, les secours ont porté assistance à cet homme en état d'arrêt cardio-respiratoire. Selon les premières constatations, il avait été touché par "plusieurs balles" et était jonché sur le sol.

D'après les informations de la Direction interdépartementale de la police nationale (DIPN) de l'Isère, l'homme a été touché à la tête et au thorax.

Au moment des faits, la victime se trouvait à bord de son véhicule, une Peugeot 308 en stationnement, selon la même source. Trois ou quatre détonations ont été entendues par des témoins. Des impacts de balles ont été découverts sur sa voiture ainsi que sur un autre véhicule en stationnement à proximité. Aucun étui n'a été retrouvé sur place par la police.

Ce mercredi, le parquet de Grenoble évoque un "règlement de comptes". Selon le procureur de la République, Eric Vaillant, la victime était connue pour trafic de stupéfiants.

Malgré des tentatives de réanimation, la victime a été déclarée décédée sur place par un médecin du Smur. Une enquête pour assassinat a été ouverte et confiée à la division de la criminalité organisée et spécialisée (ex PJ) de Grenoble.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité