VIDEO. Grenoble : 140 voitures de collection adjugées pour 900 000 euros lors d'une vente aux enchères exceptionnelle

Une centaine de voitures de collection ont été adjugées pour 900 000 euros lors d'une vente aux enchères qui s'est tenue samedi à Grenoble. Un millier de passionnés étaient au rendez-vous pour tenter d'acquérir quelques raretés.

Une centaine de voitures de collection ont été vendues aux enchères pour 900 000 euros le 29 mai 2021 à Grenoble.
Une centaine de voitures de collection ont été vendues aux enchères pour 900 000 euros le 29 mai 2021 à Grenoble. © Jordan Guéant / France 3 Alpes

Même l'expert a rarement vu une telle vente. Cent-quarante voitures, de toute marque et toutes époque, ont été vendues aux enchères samedi 29 mai à Grenoble. Une vente exceptionnelle qui a attiré plus de 1 000 participants venus admirer des modèles parmi lesquels figuraient quelques raretés, pas forcément inabordables.

"Là, c'est un des coups de cœur de la vente. C'est une Fiat 2300 S, elle a une ligne très jolie avec sa lunette arrière en trois parties. C'est vraiment du grand design, décrit Arnaud Séné, expert en voitures de collection. En italienne, il y a aussi une petite Fiat 124 Coupé. Très mignon et pas courant du tout. Petit budget : pour 4 000 ou 5 000 euros, on peut avoir une petite voiture classique, indestructible."

Cinquante ans de collection, de passion. Certains véhicules étaient vendus en état de marche et d'autres, nombreux, à restaurer totalement. Les véhicules étaient exposés jusqu'à samedi matin dans des hangars du nord de l'Isère qui avaient des airs de caverne aux merveilles.

Grenoble : 140 voitures de collection adjugées pour 900 000 euros lors d'une vente aux enchères

 

"Ca me ramène 40 ans en arrière"

A l'heure de la vente, près de 1 000 personnes étaient donc au rendez-vous. En salle, à Grenoble, mais aussi en direct sur internet ou même par téléphone depuis toute la France. "Les véhicules sont de plus en plus regardés et c'est une bonne chose pour le patrimoine parce que ça va permettre de restaurer ces véhicules pour qu'ils vivent plus longtemps", estime Gérard Torossian, le commissaire-priseur de la vente.

Dans le lot, quelques surprises comme une Citroën SM sans moteur. Estimée à 900 euros, adjugée 11 700, soit treize fois le prix de départ. Les passionnés ont aussi pu admirer une rare et belle BMW 3.0 CSI de 1974.

Une voiture de rêve pour Sébastien. "Mon père a roulé avec des berlines comme ça. On met une vieille cassette de Sardou et ça me ramène 40 ans en arrière", décrit le collectionneur. Estimée à 26 000 euros, finalement vendue 59 000 euros, la belle allemande a enflammé les nostalgiques. Au total, la vente aura rapporté un petit peu plus de 900 000 euros, légèrement en dessous des estimations. Un symbole pour une vente historique à l'échelle de l'Isère.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile économie