VIDEO. A Grenoble, les halles Sainte-Claire en effervescence à quelques jours de Noël

Les clients se bousculent devant les étales des halles Sainte-Claire à la veille de Noël. Et pour les commerçants grenoblois, c'est le grand rush qui s'annonce jusqu'à la fin du mois.

"La terrine c'est saumon-oseille. Allé, une petite huître pour mettre en forme !" Dans les allées des halles Sainte-Claire à Grenoble, c'est l'effervescence en pleine période de fêtes. A seulement quelques jours de Noël, un coup d'oeil sur les étales suffit à se rendre compte du changement.

"On a de la queue de langouste, du homard, du king crabe, des gambas géantes", énumère Danny Blanc, poissonnière à Grenoble. Des produits supérieurs, parfois de luxe, garnissent les présentoirs car à Noël, les Français s'autorisent quelques folie. En moyenne, un foyer va dépenser plus de 150 euros pour le repas.

"Le reste de l'année, c'est vraiment occasionnellement. Mais pendant les fêtes, c'est homard cuit, homard cru et queues de langouste", ajoute la poissonnière. A Noël les ventes se modifient en qualité, mais aussi en quantité.

 

"Décembre, c'est un tiers du chiffre d'affaires de l'année"


Chez un volailler des halles par exemple, des centaines de dindes et de chapons sont écoulés en seulement quelques jours. "Le mois de décembre, c'est un tiers du chiffre d'affaires de l'année, c'est pour ça que je suis obligé de prendre des intérimaires. On est neuf au lieu d'être trois", explique Silvestre Calogero. Au travail dès 2 heures du matin, le commerçant prépare jusqu'a 170 commandes par jour.
 
Car les Grenoblois ont encore été prévoyants cette année. "On a l'habitude, tous les ans on fait la même chose : on commande bien à l'avance", témoigne une cliente. Si en revanche vous n'avez pas encore fait vos courses de Noël, dépêchez vous, il n'y aura bientôt plus rien sur les étales.