VIDEO. Patinage artistique : l'Isérois Kevin Aymoz remporte son quatrième titre de champion de France à Vaujany

Les championnats de France de patinage artistique se sont achevés ce samedi 6 février à Vaujany en Isère, et ont couronné, chez les hommes, pour la quatrième fois en cinq ans le patineur de Grenoble Kevin Aymoz.

Kevin Aymoz lors de la finale du Grand Prix ISU à Turin le 7 décembre 2019.
Kevin Aymoz lors de la finale du Grand Prix ISU à Turin le 7 décembre 2019. © Marco Bertorello/AFP

Quadruple couronne pour Kevin Aymoz. Le patineur grenoblois s'est imposé, avec la manière ce samedi 6 février, lors des championnats de France de patinage artistique, organisés à Vaujany en Isère, dans la catégorie hommes. Après avoir remporté le programme court la veille, Kevin Aymoz a surclassé ses conucurrents directs lors du programme libre, et termine la compétition sur un score de 284,50 points.

Une victoire qui, sans être une surprise, revient de loin : il y a moins de deux semaines, "on a failli déclarer forfait parce que j'ai fait un début de blessure, se souvient le quadruple champion de France. J'ai fait du kiné, on y est allé jour par jour, et à l'approche des championnats, je me sentais de mieux en mieux". Résultat, Kevin Aymoz est arrivé à Vaujany en n'ayant "pas beaucoup patiné ces dernières semaines, j'avais juste à me remettre en selle". 

Une atmosphère pesante

Alors pour lui ce samedi, le mot du jour est : "soulagement". "Je me suis battu, j'ai donné le meilleur de moi-même. [...] Le travail paye enfin. Je me sens encore plus stable sur mes sauts, plus confiant.

D'autant que l'atmosphère était pesante à Vaujany, village en mal de vacanciers, pour accueillir ce qui devait être la fête annuelle du patinage français, dans une patinoire sous cloche où tout le monde porte un masque, tandis que le public est absent. "C'est sûr, c'est très étrange, admet Kevin Aymoz. C'est triste pour le sport de ne pas avoir de public. [...] Mais c'est le retour du public qui sera plus effrayant, [...] cette masse dans les gradins."

Du côté des femmes, Léa Serna, formée à Annecy en Haute-Savoie, a remporté son premier titre de championne de France.

Les championnats du monde en ligne de mire

De jeunes champions porteurs d'espoir, sous les yeux de glorieux anciens tels que Brian Joubert et Florent Amodio, devenus entraîneurs. Cette relève française regarde dans les yeux les championnats du monde, prévus à Stockholm du 22 au 28 mars et toujours maintenus à ce stade. "On les prépare sans vraiment y penser. On les prépare à fond, et si ça se fait pas, ça se fait pas", explique Kevin Aymoz, lucide.

Et si championnats du monde il y a, le patineur grenoblois ira en Suède la tête pleine de résolutions :

Mon objectif c'est de bien me placer, et j'aimerais bien rapporter deux quotas pour les jeux olympiques [de Pékin en 2022, ndlr]. Déjà pour assurer ma place l'an prochain, et parce qu'on est trois Français sur le podium aujourd'hui, et on mérite tous d'aller aux JO.

Kevin Aymoz, champion de France 2021 de patinage artistique

Retrouvez le reportage de Paul Peret et Mickael Cario :

durée de la vidéo: 01 min 34
Kevin Aymoz champion de France 2021 de patinage artistique à Vaujany

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patinage sur glace sport