VIDEO.Tendance. Au CNPC Grenoble Alpes, centre de formation aux métiers techniques du vélo, les stages affichent complet

Voilà des années déjà que le vélo, au quotidien, comme en loisir est en tête du hit-parade des secteurs qui se développent. Avec la crise sanitaire, il explose. Les formations professionnelles affichent complet, et les employeurs se bousculent

Le centre forme plus de 150 techniciens vendeurs cycle par an
Le centre forme plus de 150 techniciens vendeurs cycle par an © France 3 Alpes

Le CNPC Grenoble-Alpes est un centre de formation vélo adossé à l’Ecole supérieure de commerce du sport dans les Alpes. Créée en 1981, c'est la plus importante école de commerce préparant aux métiers du sport en Europe, en partenariat avec les Chambres de Commerce et d’Industrie et les Fédérations Professionnelles du Commerce du Sport représentant les fabricants et les distributeurs d’articles de sport.

Cette année, ce sont les métiers autour du cycle qui connaissent une ascension fulgurante. Les stages professionnels qui valident un Certificat Qualification Professionnelle " vendeur technicien cycle", sur neuf semaines, affichent complet. Il leur en coûtera 3000 euros.

Guillaume Giglio, 28 ans a déjà créé sa micro-entreprise de réparation de skis, mais il veut s'adapter à l'évolution des pratiques sportives : " Je pense qu'il faut être conscient que petit à petit la neige commence à disparaître, que les beaux jours arrivent de plus en plus tôt, et que le vélo va prendre une place, prend déjà une place de plus en plus importante, on le voit avec les vélos électriques, et il y a là un bon marché "...

Mickaël Lehmann, 22 ans, a déjà commencé à travailler pour une grande enseigne multisport, mais il a choisi d'arrêter, le temps de boucler sa formation, sachant que son patron a promis de l'embaucher en CDI : "J'ai eu de la chance d'avoir trouvé un emploi, en tant que vendeur d'abord,  je vais pouvoir aussi être technicien d'atelier, me diversifier dans le magasin, c'est top ".

Plus d'offres d'emploi que de demandes

Plus d'offres d'emploi que de demandes...le secteur est porteur. Du côté des magasins, c'est la chasse aux bons profils, résume le responsable pédagogique de la formation cycle et ski, Daniel Ronzeau: " ça va du franchisé au succursaliste, à l'indépendant, en passant par les grosses chaînes, tout le monde recherche. On leur dit, ben venez, venez présenter en live vos offres d'emploi, venez vous vendre"

Chaque année, cette école forme plus de 150 techniciens vendeurs cycles et "si on avait plus de formateurs, des locaux plus grands, etc, on pourrait très facilement ajouter cinq formations de plus."

Surfant sur l'évolution du marché, le CNCP a déjà décidé d'inclure une nouvelle offre de gestionnaire de location de vélos...à la montagne.

Reportage FranceTV Alpes : Jean-Christophe Pain, Gilles Ragris & Véronique Paillot

 


 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie emploi