"Il y avait un gros besoin de changer d'air" : beaucoup de touristes français débarquent dans les stations de l'Isère

Premier week-end d'arrivée des touristes dans les Alpes à partir de samedi. Ils sont nombreux à avoir choisi la montagne pour "changer d'air" et oublier la crise sanitaire.

La petite station de Gresse-en-Vercors accueille beaucoup de touristes français cette année.
La petite station de Gresse-en-Vercors accueille beaucoup de touristes français cette année. © France 3 Alpes
La petite station de Gresse-en-Vercors (Isère) accueillait ses premiers vacanciers samedi 11 juillet. Des Parisiens aux Stéphanois, ils sont venus de partout en France, guidés par un besoin de grands espaces. Parmi les premiers arrivants, Annabelle, partie de Chartres à 5 heures du matin.

Après plusieurs heures de route, la famille a pu poser ses valises dans ce petit village au cœur du Vercors, dominé par le Grand Veymont. Épidémie de coronavirus ou non, pas question pour eux de changer leurs projets.

"On s'est dit : 'On va tenter notre chance, si ça passe tant mieux et si ça passe pas, tant pis'. Il y avait un gros besoin de changer d'air. Et puis ça fait du bien à tout le monde", estime Annabelle. Au fil de la journée, les vacanciers sont arrivés au compte-goutte. Avant de prendre les clés de leur appartement, certains ont dégusté un plat régional dans un restaurant de la station. Nombre de commerçants se préparent à un été particulier.

"D'habitude, le téléphone sonne tout le temps mais là, les réservations ont été très tardives, note Julia. Il y a eu un petit moment de creux où on ne savait pas trop ce que ça allait donner. Mais là, ça a l'air d'être bien reparti pour l'instant." Nouveauté cette année : la clientèle est essentiellement française, et il n'y a pas que des habitués.
 
L'été s'annonce tricolore dans la station iséroise de Gresse-en-Vercors.
L'été s'annonce tricolore dans la station iséroise de Gresse-en-Vercors. © France 3 Alpes

 

Fuir la chaleur et les grandes villes


"Il y a des gens que je ne connais pas du tout (...) Mais oui, beaucoup de monde. Je pense que le fait de ne pas pouvoir partir à l'étranger a fait qu'on a bien marché au niveau des réservations", constate Muriel, commerçante dans la station iséroise. Des Français séduit par le décor montagneux, dont certains n'ont pas eu à faire beaucoup de route.
 

"J'avais vu des photos du lac (de Monteynard, NDLR) avec les passerelles, j'ai donné l'idée et tout le monde a voulu venir", lance une Stéphanoise, entourée de son groupe d'amis. D'autres fuient les grandes villes pour changer d'air, un petit peu plus frais de préférence.  

"On va en profiter pour aller sur les crêtes. On aura peut-être la chance de voir des animaux donc ça peut être sympa, se réjouit un autre vacancier. Et surtout de fuir la chaleur de Lyon, la canicule quoi." Grands espaces, parcours de promenade, paysages vertigineux. Dans les Alpes comme dans le reste de France, l'été post-Covid s'annonce tricolore.
 
Vacances : beaucoup de touristes Français débarquent dans les stations de l'Isère

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vacances sorties et loisirs coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter