• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

INSOLITE. Au château de Vizille, l'artiste Abraham Poincheval va passer 7 jours au sommet d'un mât à 20 mètres de haut

Abraham Poincheval va vivre jusqu’au 12 juin en haut d'un mât, dans le parc du château de Vizille. / © France 3 Alpes
Abraham Poincheval va vivre jusqu’au 12 juin en haut d'un mât, dans le parc du château de Vizille. / © France 3 Alpes

Abraham Poincheval a traversé la Bretagne en armure, navigué à l’intérieur d'une bouteille géante ou encore couvé des oeufs pendant plus de 20 jours. Son prochain défi se déroule à Vizille, en Isère : il va passer sept jours niché au sommet d’un mât, jusqu'au 12 juin.
  

Par A.A.

Plasticien spécialiste des performances, Abraham Poincheval relève des défis aussi fous les uns que les autres. Jusqu'au 12 juin, il sera installé dans le parc du château de Vizille. 

Il est parti avec un minimum de bagage, un matelas pliable, de la nourriture lyophilisée, de l'eau et des toilettes rudimentaires. De quoi tenir sept jours au sommet d'une plateforme de 2 m2 à 20 mètres au-dessus du sol, en complète autonomie.
 
Le domaine du château de Vizille accueille une performance artistique jusqu'au 12 juin. / © France 3 Alpes
Le domaine du château de Vizille accueille une performance artistique jusqu'au 12 juin. / © France 3 Alpes

"Il y a toujours la petite appréhension du départ mais une fois assis au sommet du mât, je suis tout de suite happé par le paysage et je suis à la fois ému et enthousiaste devant cette nouvelle expérience", confie l'artiste, quelques minutes après s'être installé sur la plateforme. 

 

"Etre enfermé dans le vide"

Pendant une semaine, Abraham Poincheval sera la vigie installée dans le domaine de Vizille, sa pièce est inspirée par les stylites, des ermites à la vie austère et minimaliste. "J'avais fait beaucoup de pièces d'enfermement et je m'étais dit : est-ce qu'on peut s'imaginer être enfermé dans le vide ? Et de là est née cette idée de vigie".

L'artiste a construit son oeuvre dans des espaces restreints. L'année dernière, il a vécu sept jours dans une statue d'homme lion, avant de traverser la Bretagne à pied et en armure en 2017. A Paris, il est resté une semaine enfermé dans un rocher de 12 tonnes et il a ensuite couvé des oeufs pendant plus de 20 jours, l'un d'entre eux avait même fini par éclore.

Sa performance physique et mentale sera surveillée jour et nuit par Charles Roussel, ingénieur culturel, depuis une fenêtre du château. "Au bout de 24 heures, il commence déjà à perdre un peu d'énergie, à être dans une autre sorte de dimension et c'est là que je dois faire très attention", souligne Charles Roussel. L'artiste devrait redescendre sur terre mercredi prochain. Sa prochaine expérience ? "Marcher sur les nuages".
 

 

Sur le même sujet

Drôme : il y a 75 ans la Résistance française sabotait le pont de Livron

Les + Lus